30/09/2009

Transparence d'un vote pour le 11 octobre, ou les choix d'une liste et ses hasards !

Je pense, du plus profond de mon âme, que le secret du vote, la confidentialité de celui-ci, le droit à l’opinion unique, par convictions et parfois par contradictions, doit rester un droit indéfectible à notre Constitution.

 

Par contre, la mise à nu anticipée d’un vote, avec l’explication de sa motivation, peut aussi être une source de débat démocratique. J’ai la naïveté de le croire, de le penser, de le supposer.

 

Pour ces raisons, je vous livre mon vote du 11 octobre, avec mes intentions, mes motivations, mes arguments, mes explications.

 

Devant la cacophonie qui règne politiquement à Genève, le choix de la liste vierge m’est apparu une évidence, comme il y a quatre ans.

 

En première ligne, une liste, un numéro :

 

Les Verts, liste no 5.

 

La motivation de ce choix est de pousser tous les autres partis politiques à englober dans leur programme, dans leurs convictions, dans leurs projets, les nécessités écologiques guidées par une volonté populaire qui veut assurer l’avenir de ses enfants. Cela passe par le développement durable, mais aussi par un engagement formel des partis, comme Nicolas Hulot l’avait provoqué en France. Nous devons sauver notre planète, tous ensembles, maintenant.

 

Après, j’ai panaché ma feuille vierge de divers noms, par affinité, par amitié, par reconnaissance, par conviction, par sympathie, par contradiction pour nourrir un contre-pouvoir, afin de ne pas donner une majorité indiscutée, indiscutable. Enfin, il y a aussi quelques noms où le hasard d’un choix, d’une profession, d’un équilibre, est intervenu.

 

Je vous livre mes choix et mes motivations très personnelles :

 

Radicaux

 

Saudan Patrick, par hasard, pour son nom de famille.

Barrillier Gabriel, pour son appartenance au FMB.

Civino Giovanni, par affinité professionnelle et amitié.

Ducret Michel, pour sa correction.

Gely David, par affinité professionnelle.

 

PDC

Unger Pierre-François, par respect de l’homme, par conviction, pour la continuité du CE.

Forte Fabiano, par affinité de caractère,  par conviction et son ouverture d’esprit au dialogue.

Von Arx-Vernon Anne-Marie, pour son courage dans l’affaire Kadhafi.

Ducrot Jean-Claude, par affinité, pour son expérience.

Jordi Pierre, un ami du Lancy-Sport, et par affinité suite à une discussion.

Maitre Vincent, jeune homme brillant, fils de.

Morel Philippe, sur conseil d’une amie qui apprécie ses propos.

Schaller Philippe, sur conseil d’une amie qui apprécie ses propos.

 

Socialistes

Emery-Torracinta Anne, j’ose croire qu’elle n’est pas tombée dans la gauche caviar.

Bolay Dolores,  elle n'aime pas la police mais a été correcte dans l'échange démocratique.

Valiquer Grecuccio Nicole, par hasard, le nom me parle.

Garcia Pablo, par hasard, probablement pour ses origines du sud, pour un contre-pouvoir.

Ozden Melik, par hasard, pour diversifier les origines, pour un contre-pouvoir.

De Battista Régis, par hasard, le nom me parle, pour un contre-pouvoir.

Temel Muharrem , par hasard, pour diversifier les origines, pour un contre-pouvoir.

 

 

Solidarités

Jelk-Peila Andrée, pour son courage, par affinité, présidente du Cartel.

Baud Olivier, pour sa franchise, est au Cartel

 

Les Verts

Hiler David, pour son excellent travail au CE, pour sa franchise, pour sa vision d’avenir.

Mahrer Anne, par respect de la personne.

Flamand Emilie, pour l’avenir de l’écologie, sa franchise, pour un contre-pouvoir.

Losio Pierre, par affinité, pour sa franchise.

Captyn Mathile, à l’origine du matricule mais correcte dans l'échange politique.

 

Libéraux

Aubert Claude, suite à un échange de propos en réunion.

Borloz Marcel, par affinité professionnelle, par amitié.

De Candolle beatriz, pour la chaleur de son accent.

Desbaillets Renè, un vrai genevois.

Fontanet Nathalie, pour son nom, pour sa volonté d’avancer.

Gautier Fabienne, pour sa franchise, sa courtoisie, sa présidence.

Gautier Renaud, pour ses initiatives personnelles, homme de dialogue.

Gros Jean-Michel, suite à un échange de propos en réunion.

Jornot Olivier, par conviction, il doit reprendre le DI, donc finir en tête de sa liste.

Slatkine Ivan, pour son sens de la rhétorique.

Hilpold Serge, beau-frère d’une amie.

Page Yves, était à l’école avec moi il y a plus de vingt ans.

 

MCG

Golay Roger, par affinité professionnelle, par amitié.

Poggia Mauro, par conviction, doit reprendre le MCG en main.

Cerutti Thierry, pour son courage d’avoir défendu son élection à Vernier.

Girardet Jean-François, suite à un échange de propos.

Engelberts Marie Thérèse, pour son courageux retour en politique.

Sauty Olivier, sur conseil d’une amie.

Voumard Jean-Marie, par affinité professionnelle, par amitié.

Python André, retraité de police, par sympathie.

Kramer Maïté, par amour, pour ses qualités.

Pistis Sandro, par affinité professionnelle, par reconnaissance.

 

Défense des Aînés etc

Wenger Salika, j’adore sa franchise.

Laurent Pierre-Alain, par affinité professionnelle, pour un contre-pouvoir.

 

UDC

Falquet Marc, pour sa lutte contre Laurent Moutinot

Pace Micheline, pour son blog TDG.

 

urne1.jpg

 

Cela ne va intéresser personne, mais comme personne n’a osé le faire avant moi, je lance sur mon blog cette initiative de transparence démocratique. Certes il y a des noms que j’ai oubliés, il y a des candidats de qualité que j’ai découverts tardivement, la campagne ayant démarré bien trop tard à mon avis, mais ce n’est pas ma goutte d’eau dans l’océan qui va changer quelque chose. 

 

Minet.

post.jpg

 

31/08/2009

Et le Guide du Maghreb devint Prophète !

C’est un conte de fées assez merveilleux, dans lequel il n’y a pas, il n’y a plus, de méchant.

carte2.jpg

 

L’on raconte que c’est la poussière d’une étoile, tombée sur terre il y a 40 ans qui aurait montré la voie à un jeune homme de 27 ans, Mouammar Kadhafi. Ce dernier, sous l’influence de la poussière magique, renverse son Roi et proclame le 1erseptembre 69 une République dans son pays qui avait pourtant été le premier État du Maghreb à obtenir son indépendance, un soir de Noël de 51.

étoiles.jpg

 

Le Roi, furieux, implora les étoiles et l’on dit que la poussière cessa au lendemain ses pouvoirs bénéfiques. Depuis, le malheur s’est abattu sur ce peuple gouverné par un Guide aveuglé par le pouvoir, la puissance, la mégalomanie et l'argent.

 

Selon le vœu du Roi déchu, 40 années de terreur, sans démocratie, devaient s’abattre sur le pays nommé Libye. Ce qui fut le cas, cette terre maudite allant jusqu’à exporter sa violence hors de ses frontières. Les enfants du guide furent aussi montrés du doigt, car d’une arrogance qui n’a d’égale que le sourire de leur père.

 

Puis arriva le 1er septembre 2009, et la fin du sort jeté par le Roi en sa 40ème année. Le Guide, heureux que le vœu maudit cesse organisa une grande fête qu’il voulu offrir au monde. Peu de représentants osèrent venir, de peur que la terreur soit encore omniprésente.

 

Le Guide décida alors de se donner bonne conscience pour redorer l’image de son pays, de sa famille.

 

Ainsi, Mouammar devint le prophète d’une économie nouvelle, promettant de nombreux contrats à ses amis. L’Italie fut la première à honorer le prophète et se retrouva avec de grands travaux en mains. L’Écosse voulu aussi montrer sa joie de se renouveau, libérant un fidèle du Guide avant de se retrouver devant un contrat portant sur l’or noir. D’autres pays hésitèrent, mais nul ne doute que dans peu de temps, le plus grand nombre viendrait aux pieds du prophète.

 

Suisse-Serment-du-Grutli-1.jpgIl y avait bien dame Helvétie qui voulu faire résistance pour garder une certaine indépendance, mais le Guide trouva les mots justes pour faire plier la Suisse.

 

 

 

 

Ainsi, en ce grand jour :

 

- Mouammar est devenu un prophète adulé.

- Hannibal est devenu la victime d’un comportement inhumain et disproportionné.

- La Libye est devenue le pays hôte du pays le plus puissant du monde.

 

Et les deux otages suisses retenus depuis des mois sont redevenus de simples citoyens qui n’avaient juste que des papiers pas en règle, comme tout voyageur qui aurait oublié un visa, un tampon, un symbole.

Lock.jpg

 

 

Le vieux Roi lui est mort, mais avant de partir il aurait déposé un peu de poussière d’étoile sur les terres de Lockerbie, en espérant que les pouvoirs magiques qui avaient brûlés son pays pourraient apporter un peu de bonheur dans cette ville aux visages sombres.