08/05/2010

Les droits fondamentaux des policiers et des fonctionnaires sont maintenus face à l'éligibilité !

 

La commission des droits politiques du Grand Conseil a refusé mercredi les projets de loi renforçant les incompatibilités avec le mandat de député. Les droits fondamentaux des policiers sont maintenus.

http://www.tdg.ch/geneve/actu/policiers-fonctionnaires-de...

Les deux textes déposés étaient motivés par certains préjugés, voire des motifs bien moins avouables, car même si l'on soulève un problème, on se doit de le résoudre, pas de l'éliminer.

Ce n'est pas en supprimant le droit d'éligibilité des policiers que vous alliez aider les politiques à ouvrir les yeux sur les véritables problèmes de notre société, les multiples échanges à la salle des pas perdus en sont la preuve. Un mandat politique, c'est avant tout représenter une partie des électeurs, de la population, de la société, et si ces gens se retrouvent en un personnage public, policier de sa cité, et bien c'est que ce politicien est proche des gens et de leurs problèmes, tout comme le sont les policiers, généralistes de la misère sociale ou criminelle.

Derrière chaque policier se cache un homme, une femme, qui à travers son serment se retrouve au service de la République et de ses habitants.

Derrière chaque politicien se cache un homme, une femme, qui à travers son serment se retrouve au service de la République et de ses habitants.

Derrière chaque policier, il y a un votant, mais aussi un élu potentiel.

Tout comme l'avocat tombe la robe, tout comme le professeur tombe le crayon, tout comme le médecin tombe le stéthoscope, le policier tombe l'uniforme et devient un citoyen comme un autre, avec des droits et des devoirs.

Le droit d'éligibilité est reconnu par la Cour Européenne des Droits de l'Homme pour les policiers, et certains voulaient en faire fi, pour l'instant il n'en sera rien. 

Au-delà de la profession, c'est la qualité de l'élu qui compte, et là, le bilan général sera démocratique dans 42 mois, policier ou pas.

Commentaires

1000 fois d'accord avec vous! Je ne laisserai pas passer ces 2 textes comme j'ai déjà pu l'exprimer en commission.

Bian à vous,

Fabiano Forte
Député

Écrit par : Fabiano Forte | 08/05/2010

Faudrait pas non-plus que la police fasse bloc avec le fascisme ambiant !

Écrit par : Corto | 08/05/2010

Les commentaires sont fermés.