03/05/2010

Les premiers pas du Président de l'UPCP dans le train de la Réorganisation.

Depuis le 27 avril 2010, vers 2100, l'Union du Personnel du Corps de Police a un nouveau Président.

Christian Antonietti, puisqu'il s'agit de lui dont je vais vous parler, est monté ce soir là dans le wagon de tête d'un train en marche. Ce voyageur de l'esprit, qui aime les mots pour leur force, leur pouvoir mais aussi leur pragmatisme, n'aura que peu d'arrêt en gare pour se dégourdir les jambes et découvrir le monde, car les sujets sont là, en attente, ses sujets aussi.

Il lui faudra terminer des débats sur une réorganisation de la police qui n'a pas encore abouti. En passant par les paysages de nos horaires, de nos débours, de nos heures supplémentaires et de la retraite, il lui faudra espérer qu'un chef de gare saura l'attendre sur chaque quai le moment venu afin d'aiguiller ce grand train de mesures sur les bons rails.

Heureusement, notre serviteur n'est pas seul et nul doute qu'il trouvera dans ce convoi un Comité soudé, qui lui a commencé ce long voyage il y a plusieurs années, non pas pour traverser l'Orient en Express, mais bien pour retrouver le Nord d'une société qui perd la boussole en se désorganisant à ses pôles.  

De gare en gare, tous ensemble nous avancerons à la rencontre de nos élus à l'arrêt "Hôtel-de-Ville", des journalistes à l'arrêt "Café de la Presse", de nos hiérarchies à l'arrêt "Dussaud-Gravière", de quelques technocrates à l'arrêt "Hôtel-des-Finances" et de nos membres et amis à l'arrêt "Rue de l'Avenir", en plein centre de Figaro, comme si le sifflement de ce train allait pouvoir se mélanger harmonieusement avec les eaux vives ruisselantes qui finissent toutes dans ce grand lac, qui lui restera perpétuellement le reflet de notre ville la nuit et notre miroir de jour au petit matin. 

Minet.

 

 

 

 

 

Commentaires

Voili qui est jolimen troussé, tourné, torché !
p.l.

Écrit par : pierre losio | 03/05/2010

Les commentaires sont fermés.