16/08/2009

Le Département des Institutions et la sécurité des citoyens vont-t-ils enfin devenir une priorité électorale ?

La mèche a été allumée plus vite que prévu ! 

Votations.jpg

 

Alors que la rentrée scolaire ne se produira que dans une semaine, la rentrée politique a déjà débuté, plus vite que prévu. Septembre se devait d’être le mois des festivités électorales, elles viennent pourtant de débuter.

 

Un reportage sur une télévision internationale aura suffi pour mettre le feu aux poudres et réveiller brutalement le petit monde politique qui préparait soigneusement et tranquillement sa copie nourrie de promesses.

 

L’avantage de cet imprévu, c’est que nos élus ne pourront plus se répandre en sempiternels discours préconçus qui précèdent depuis des années d’importantes élections. Ces fameuses idées, promesses, qu’ils sont incapables de mettre en application une fois élus pour divers intérêts qui nous échappent, mais qui se heurtent souvent aux obstacles économiques par les coûts engendrés.

 

La sécurité à un prix et ces hommes et ces femmes qui briguent nos suffrages vont devoir affronter la réalité que vient de dénoncer un lobby économique important, déjà suivi par la Société des Hôteliers de Genève et la grogne des citoyens.

 

Les idées, les motions ou les  projets de loi loufoques des cette dernière législature vont devoir passer à la trappe, pour qu’enfin un projet sécuritaire d’avenir à Genève apparaisse dans les propositions de nos élus. Et s’ils ne trouvent pas l’inspiration, il leur faudra alors tendre une oreille attentive aux propositions des citoyens, des policiers, des gens de terrain, qui sont confrontés au quotidien à la criminalité dénoncée.

 

En effet, à ce jour, ce n’est pas en engageant des policiers jusqu’à 50 ans révolus que l’on diminuera la criminalité, ce n’est pas en apposant un matricule sur la poitrine de nos agents que l’on diminuera la délinquance, ce n’est pas en créant une Brigade anti-criminalité sans les effectifs nécessaires que l’on diminuera la hausse des délits sur notre territoire, car il nous faut faire vite, et avec les moyens du bord.

 

Une redistribution rapide des tâches entre la gendarmerie, la police judiciaire, la police internationale, les agents de police municipale, les services sociaux, les écoles, les sociétés privées de sécurité, devra apporter des solutions rapides. Sans ce nouveau cahier des charges, rien ne changera à Genève.

 

Un message clair du pouvoir judiciaire et des autorités politique devra aussi accompagner cette redistribution des cartes, alors que les efforts consentis pour le recrutement de policiers devront se poursuivre.

 

Malheureusement, nous venons de perdre trois ans en tergiversations, dans le déni des réalités des chiffres, des infractions constatées, des victimes recensées. Nous venons également de perdre trois précieuses années car les priorités accordées ont de facto laissé la petite et moyenne criminalité s’installer.  

 

Était-il possible de faire plus, de faire mieux ?

Probablement !

 

A trop vouloir restaurer l’Etat, à trop vouloir réorganiser la police, administrativement, hiérarchiquement, disciplinairement, les responsables des Institutions ont juste omis de traiter les problèmes sécuritaires de la République, de nos citoyens, de nos commerçants, de notre tourisme, de notre région.  

 

Nous n’avons pas, nous n’avons plus, les moyens de traiter tous les problèmes, tous les délits, toutes les prestations attendues, nous ne pouvons plus nous permettre de nous disperser ainsi, de gérer les grands événements tout en voulant faire de tout un peu, mais avec une certaine insuffisance.

 

Ce n’est pas le policier qu’il faut blâmer, mais ceux qui dirigent cette corporation, ainsi que le pouvoir politique, pour enfin se demander quelles-sont les véritables priorités pour Genève.

 

Le manque d’effectif n’est pas une excuse, il a simplement engendré des carences dans la gestion du personnel et un nombre d’heures supplémentaires provoquées par les obligations de la charge. Ce n'est pas une fatalité, mais une réalité.

                                                             

Pour nous, le futur Parlement devra avoir un message très clair pour le Conseil d’Etat à venir, dans ses choix de doctrines policières, judiciaires et surtout économiques.

 

Le futur Conseil d’Etat devra ouvrir les yeux et ne pas croire que l’on peut continuer à faire plus avec encore moins. Les priorités dans les investissements qui devront être consentis  devront aussi correspondre aux attentes sécuritaires de tous nos partenaires. Le ministre de tutelle devra immédiatement tenir un discours de fermeté auprès de nos citoyens, de nos institutions et surtout des délinquants de tous poils qui gangrènent Genève.

 

Les cadres en charge des Institutions devront faire fi de leurs aspirations personnelles, sectorielles, historiques et avoir une vision d’avenir pour le corps de police, avec comme but d'assurer la sécurité des citoyens genevois et de leurs biens.  

 

Serment.jpgLa pluridisciplinarité des policiers genevois a longtemps été une richesse dans les connaissances métiers, et pour les six prochaines années, en attendant que nos effectifs atteignent enfin leur maximum légal, cette plus-value doit être exploitée, améliorée et utilisée pour obtenir les résultats attendus de tous, dont la baisse de la criminalité de rue pour mettre à mal le sentiment d’insécurité qui hante à juste titre nos citoyens.

 

 

 

Genève en sortira grandie, par son image, par sa qualité de vie, par sa force d’accueillir nos hôtes et les investisseurs dans les meilleures conditions que peut fournir notre canton, notre ville et surtout, notre police.

 

La plaie est ouverte, elle fait mal, mais nous devons profiter de cette opportunité pour mettre à mal l'infection qui ronge Genève, que je nomme criminalité.

 

post.jpg

Commentaires

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Walter,

lorsque les élections seront passées, vous devriez inviter des députés à passer une "garde" avec les gendarmes. On embarque bien des journalistes, pourquoi ne pas prendre avec vous quelques députés ?

En attendant, que de jeunes "recrues" viennent grossir les rangs de l'effectif

En allégeant la charge administrative pesant sur votre activité quotidienne, à combien estimez - vous le temps "effectif" sur le terrain ainsi récupéré ?

Aussi, il serait intéressant de mesurer en terme d'heures le nombre de fois que vous attrapez le même gaillard pour le voir sortir quelques heures après une arrestation, le pourriez-vous ?

Quant à la comparution immédiate, je vous rejoins à 100%, il est temps de mettre en place un tel système afin que la sanction soit immédiate et non différée dans le temps avec les conséquences que vous connaissez bien mieux que moi.

Sans doute que l'arrivée d'un vrai patron à la tête du département, redonnera l'envie aux jeunes "recrues" l'envie de faire partie de corps prestigieux qui sert nos concitoyens au quotidien.

Pour terminer, vous serait-il possible d'estimer le temps qu'il faudra au corps de police pour résorber son manque d'effectif ?

Bien à vous Walter,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 17/08/2009

Franchement, j'ai du mal à comprendre en quoi un syndicat policier aurait quoi que ce soit à dire sur les orientations économiques d'un parlement souvrain.

On est pas au Chili les mecs, faut vous calmer. Vous êtes là pour obéir au chef, à savoir le Conseil d'Etat ... je sens que ça commence à vous échapper ce petit détail.

Écrit par : Djinius | 17/08/2009

@Walter

Pourquoi nous parler encore et toujours du fameux reportage dénonçant des violences comisent sur ce saoudien et de facto l'insécurité à geneève ?

Maintenant qu'on sait que toute cette histoire n'était que du baratin et que cette homme avait mérité sa claque, il est étonnent que ceux qui avaient rêver de clouer Moutinot en fassent choux gras.

M.Moutinot a eu raison de garder ses distances avec ce genre de dénonciation fallacieuse.

Il vous faudra trouver d'autres preuves pour faire monter le sentiment d'insécurité à genève.

Le principale soucis des genevois est de sauver leurs emplois et voir leur pouvoir d'achat augmenté.

Mais pourquoi tant de vent autour de l'insécurité...rassurez moi...ce n'est pas pour demander des primes ou des augmentations?

Si oui, vos methodes sont peux catholiques

Bien à vous...merci de ne pas effacer mon commentaire courtoi...

Écrit par : M.U.R | 17/08/2009

@M.VALENTE

"lorsque les élections seront passées, vous devriez inviter des députés à passer une "garde" avec les gendarmes. On embarque bien des journalistes, pourquoi ne pas prendre avec vous quelques députés ?"

LES OPERATIONS DE LA POLICE NE SONT PAS DES RALLYS PHOTOS ET L'INFLUENCE DES POLITIQUES ET DES MEDIATS SUR LA POLICE A FAIT DES RAVAGES...RACISME, VIOLENCES ECT...

"Aussi, il serait intéressant de mesurer en terme d'heures le nombre de fois que vous attrapez le même gaillard pour le voir sortir quelques heures après une arrestation, le pourriez-vous ? "

"Quant à la comparution immédiate, je vous rejoins à 100%, il est temps de mettre en place un tel système afin que la sanction soit immédiate et non différée dans le temps avec les conséquences que vous connaissez bien mieux que moi."

MINET EST UN REPRESENTANT SYDICALE ET IL ME SEMBLE QU'IL VOUS FAUT POSER VOS QUESTIONS A M.MOUTINOT QUI LUI EST APTE A VOUS REPONDRE.

"Sans doute que l'arrivée d'un vrai patron à la tête du département, redonnera l'envie aux jeunes "recrues" l'envie de faire partie de corps prestigieux qui sert nos concitoyens au quotidien."

OUBLIEZ...L'UDC N'A AUCUNE CHANCE D'OBTENIR LE SIèGE DE MOUTINOT...QUI VA LAISSER DIRIGER NOTRE CANTON PAR BLOCHER? "CAR C'EST BIEN BLOCHER QUI COMMANDE L'UDC" ...

IL EST MALHEUREUX QUE MINET FASSE DU COPINAGE AVEC L'UDC...DU COUP ON COMPREND MIEUX CERTAINS TRUCS.

SUR SES MOTS BIEN à VOUS M.VALENTE/UDC

Écrit par : M.U.R | 17/08/2009

Bonjour Minet, je reste admirative de chacun de vos articles! Tout à fait d'accord avec : il faut redistribuer les rôles et les tâches dévolues à chaque fonction sans alourdir la bureaucratie. Beaucoup de jeunes recrues claquent la porte au bout d'un an, tellement ils sont dégoûtés du métier. Être obligé de passer son temps à se justifier, à expliquer ce qu'on a fait ou va faire au lieu de passer à l'action est proprement décourageant et peu productif, en effet. Plus la hiérarchie grossit, moins elle soutient ses collègues administrés. (Chez les profs, par exemple, c'est encore pire, sauf qu'eux ont nettement moins bien réussi à sauvegarder leurs "intérêts car c'est un métier très individualiste, solitaire où les pires mesquineries ont lieu d'être pour monter en grade.) Continuez sur cette lancée, Minet, et je vous assure de tout mon soutien pour la réorganisation du cahier des charges d' un projet de loi qui tienne la route. Car, comme vous, je pense que le sentiment d'insécurité relate mal la réalité des faits ... Bien à vous!

Écrit par : Roxane | 17/08/2009

Pour MUR,

Un ce touriste s'est retrouvé dans le coma, même suite à une gifle.
Deux sa carte de crédit a été utilisée à plusieurs reprise frauduleusement.
Trois il a donc bien été victime d'un coup et d'un vol dans notre belle ville,
tout ça selon les médias, donc ces événement sont avérés.

L'insécurité est un sentiment, la hausse de la criminalité de rue est un fait.

Pour Djinius,

Vous écrivez comme un député frustré, donc vous devez savoir que toutes les mesures ont un prix. L'augmentation du nombre d'aspirants, l'achat de PC portables pour gagner du temps en patrouille sur l'administratif, l'engagement de personnels administratifs pour décharger les policiers, la création du job d'assistant de sécurité, ou une nouvelle grille salariale pour les agents genevois, tout ceci à un prix et c'est bien le Grand Conseil qui a la réponse finale, avec sa très puissante Commission des Finances. Ces gens doivent veiller à ce que l'argent ne soit pas jeté par les fenêtres, mais ils doivent aussi accepter d'investir sur un avenir meilleurs.

Et on est pas copains, alors restez courtois "mec".

Pour Stéphane,

Vous posez de bonnes questions, il serait souhaitable de se rencontrer pour en parler.

Pour Roxane,

Juste merci !

Écrit par : Minet | 17/08/2009

" tout ceci à un prix et c'est bien le Grand Conseil qui a la réponse finale, avec sa très puissante Commission des Finances."

Oui, cela à un prix, en quand par magie tout devient transparent, le prix que l'Etat paye pour sa police, en moyenne de l'ordre d'un salaire de haut cadre de l'Etat, pour des policiers souvent assigné à des tâches administratives et qui comptent en heures supplémentaires la moindre broutille, ce prix en devient scandaleux ... d'autant plus que cette même police grassement payée se considère comme un Etat dans l'Etat et n'est pas capable d'envisager d'obéir (c'est son rôle) au doigt et à l'oeil aux représentant du peuple.

A force de défendre becs et ongles vos seuls intérêts (comme l'histoire du numéro de matricule ... qu'est-ce que cela revient faire ici dans un débat sur l'insécurité) vous perdez encore et toujours votre crédibilité auprès des politiques.

Avez-vous un seul moment comparé votre position aisée par rapport par exemple à vos collègues français qui officient dans les banlieux difficiles ? (A vue de nez, votre avez un salaire quadruple)

Écrit par : Djinius | 17/08/2009

Dijnius,

Je vous le rappelle encore une fois, et il n'y a besoin de sortir de l'UNI pour le comprendre très vite, à la lecture du rapport de la Cour des Comptes, la comparaison qui a été faite par les magistrats est fausse. Ils ont pris toutes les prestations, mais je dis bien toutes, et en ont fait un salaire. Ils ont par la suite comparé ce montant avec la grille salariale de l'Etat, arrivant à la même conclusion que vous, et pourtant en omettant d'inclure aussi chez les autres fonctionnaires les avantages propres à leur fonction, pour obtenir une comparaison équitable, ce qui n'a pas été le cas.

Pour votre dernière remarque sur les salaires des policiers, que de haine et de manque de respect (j'espère vraiment que vous n'êtes pas député) pour nos métiers.

Oui le salaire d'un policier, d'un gendarme ou d'un CRS est 3 fois moins élevé que le mien. Mais vous oubliez de comparer le coût de la vie, l'une des raison qui fait que de plus en plus de genevois vont vivre sur France. Vous oubliez de comparer le revenu moyen national entre les deux pays, où cette différence est aussi présente. Votre remarque est hypocrite.

Et la France, c'est comme Genève, il n'y a pas que des banlieues difficiles, comme ici il n'y a pas que des quartiers coupe-gorge, heureusement, mais la différence chez nous c'est que les policiers refusent que ces lieux deviennent des zone de non droit, combat que la France a perdu il y a quelques années, et qui lutte actuellement pour reprendre le dessus, avec tous mes encouragements.

Cher Djinius, donnez donc un salaire de CHF 4'500.- francs aux policiers genevois tout en leur demandant de fermer leur gueule, d'obéir et de prendre des pavés et des bouteilles d'urine sur la tronche devant l'ONU, ou l'OMC, ou l'Inter, ou la place du Cirque, et l'anarchie gagnera notre canton bien plus vite que prévu ...

Votre étroitesse d'esprit fait de vous un interlocuteur de petite qualité .. et encore, si je vous réponds c'est pour défendre mon métier, pas mes acquis.

Le respect Monsieur, le Respect !

Écrit par : Minet | 17/08/2009

@mINET

"Cher Djinius, donnez donc un salaire de CHF 4'500.- francs aux policiers genevois tout en leur demandant de fermer leur gueule, d'obéir et de prendre des pavés et des bouteilles d'urine sur la tronche devant l'ONU, ou l'OMC, ou l'Inter, ou la place du Cirque, et l'anarchie gagnera notre canton bien plus vite que prévu ... "

L'ANARACHIE RÈGNE A LA POLICE GENEVOISE ET VOUS ÊTES DEVENU MAÎTRE DANS L'ART DU CHANTAGE FINANCIER...

HA OUI ET VOTRE SALAIRE EST BIEN TROP ÉLEVÉ COMPARER A D'AUTRES MÉTIERS BIEN PLUS USANTS...

IL EST TANT QUE M MOUTINOT NE CÈDE PLUS A VOS PRESSIONS ET QUE SON REMPLACANT IMPOSE SON AUTORITÉ SUR LE CORPS DE POLICE GENEVOIS EN COUPANT CERTAINE TÊTES POUR SAUVEZ NOS FONDS PUBLICS.

AVEC LES SALAIRES QUE VOUS VOUS PAYEZ...COMMENT VOULEZ-VOUS QU'IL RESTE DES BUDGETS POUR LA SECURITÉ?

DES MANIFESTATNTS VOUS JETTENT DES BOUTEILLES DE PIPI...???
C'EST A VERIFIER...

Écrit par : M.U.R | 17/08/2009

Je vois. Dès qu'on parle chiffre et non plus sur le registre émotionnelle dont vous avez l'habitude, c'est un manque de respect.

Vous pensez réèllement que vos salaires astronomiques se justifient pour les quelques extrêmement rare fois ou vous devez aller au front dans des émeutes ? En ce qui me concerne, les rares fois ou je vois la police dans les quartiers que je fréquente, c'est pour voire des agents déambulant nonchallamant dans leur voiture .... no stress ... fait beau ah zut, dépèche, on est en heures sup ... Bon, certe des fois il y en a des plus assidu au travail ... qui finissent dans un scooter a haute vitesse .... et alors, qu'est-ce qu'il a dit l'enregistreur de vitesse de fin de parcours à ce propos ?

Le respect, c'est arrêter d'avoir une approche purement élitiste et corporatiste de votre métier.

Écrit par : Djinius | 17/08/2009

Tiens en parlant de respect ... par exemple le respect des autres citoyens qui paient leurs impôts ... lorsque vous avez fait pression pour négocier des paiements d'heures sup "net d'impot" (cad avec une sur-majoration qui compenserait le sur-impot ...) ... vous pouvez aussi un peu développer la dessus ? Ou alors c'est encore un complot ourdi par l'odieu M. Weiss ?

Écrit par : Djinius | 17/08/2009

@Djilinus

Vous avez tout à fait raison, la police genevoise doit obéir aux ordres à ses chefs.

Nous, les citoyens devons nous soumettre (parfois injustement) aux ordres donnés par la police.

Si la police n'obéi plus aux ordres de sa hierachie, nous ne sommes donc plus contrait de respecter l'uniforme.

C'est l'anarchie camarade ;O)

Écrit par : M.U.R | 17/08/2009

C'est curieux de voir des gauchistes de type djinius s'offusquer de salaires trop elevés chez des fonctionnaires, des employés de banques... Je croyais qu'il y avait des centres patronaux pour ça.

Écrit par : Eastwood | 17/08/2009

@Eastwood

Djinius peut être un simple citoyen qui se renseigne sur les chantages et pressions de la police genevoise.

Pas besoin d'être un gocho pour comprendre que nos pendores ne souhaitent pas subir les dommages financiers de la crise.

Minet étant le chef d'orchestre de cette sombre affaire il est normal qu'il rende des comptes aux citoens qui s'inquiètent non pas de l'insécurité selective, mais du fait que le corps de police tente de sauver son beafsteak à tout "Prix" et que cette police COÛTE MAIS GLANDE UN MAX...

Pourquoi ne pas reconnaitre qu'avec des policiers soumis à leurs chefs tout irait mieux ?

LES POLICIERS GENEVOIS SONT DE MERVEILLEUX MILITANTS POUR DEFENDRE LEURS SALAIRES...MAIS EN CE QUI CONCERNE LES PRISES DE RISQUES SUR LE TERRAIN...C'EST AUTRE CHOSE.

EXEMPLE: CELA FAIT COMBIEN DE TEMPS QU'UN POLICIER N'EST PAS MORT EN SERVICE ?

EN FRANCE IL Y EN A BEAUCOUP...POUR UN MOINDRE SALAIRE ILS DONNENT LEURS VIES POUR SAUVER UNE PERSONE EN DANGER...VIVE LA FRANCE !!!

Écrit par : M.U.R | 17/08/2009

Et pendant ce temps que fait l'armée ?

Écrit par : Charly Schwarz | 17/08/2009

Djinius :

Comme je suis humain, moi, c'est effectivement l'émotionnel qui parle du moment où vous attaquez mon métier et les policiers.

A partir du moment où vous vous en prenez à nos salaires, oui je change de registre, je me fâche, et je vous parle de manque de respect de nos professions. C'est aussi ça mon job pour quelques mois encore.

Je vois que vos informations sont justes sur la rétribution de nos heures, et vous êtes un des rares à avoir compris la démarche égalitaire.

Sachant que le Miope aurait été favorable, entre 48 à 53 % de rétribution, s'il avait été appliqué à la police en 2008, c'est donc à titre d'égalité de traitement que les conditions de paiement ont été négociées avec le Conseil d'Etat, car la compensation horaire du policier est moindre que le Miope, ce que nos auditeurs ont oublié de préciser, alors qu'ils l'ont très bien compris.

Et ce n'est pas innocent si nous ne sommes pas sous le régime Miope, l'Etat a fait ses comptes il y a plusieurs années, et le résultat en a été qu'un système propre à la police devait voir le jour (OS 3 B 5).

Donc nous n'avons pas à rougir de la majoration négociée, je vous le rappelle.

Et c'est aussi pour ne plus se retrouver dans ces situations que nous travaillons avec nos véritables interlocuteurs pour trouver un système unique et transparent, ne vous en déplaise.

Et pour ce qui est de l'odieux M. WEISS, comme vous le présentez, un coup de stylo sur une liste des votations du 11 octobre sera suffisant pour nous afin de renvoyer l'ascenseur à cette personne qui, à trop vouloir régler ses comptes avec notre ministre de tutelle, en a oublié de faire preuve de pragmatisme.

Post tenebras Lux

Écrit par : MInet | 17/08/2009

MUR,

Je suis heureux de lire des gens tels que vous. Vous représentez à vous seul, même si vous êtes plusieurs à prendre la plume, toute cette jeunesse révoltée, de gauche ou de droite, qui s'attaque aux symboles de l'Etat, et principalement aux forces de police, juste pour foutre la merde dans la République, en rêvant d'un monde meilleur, en rouge et noir.

Et à travers vos discours, vous nous donnez des armes, celles de la démocratie

Merci MUR.

Écrit par : Minet | 17/08/2009

@mINET

"C'est aussi ça mon job pour quelques mois encore."

Allez vous quitter votre poste de syndicaliste pour entrer en politique????

Écrit par : M.U.R | 17/08/2009

@ M.U.R.

C'est du n'importe quoi ! Vos critiques ne tiennent pas debout ...

Les policiers ne sont pas là pour "donner leurs vies", mais faire leur travail.

Sauf erreur, il y a en France dans la police, plus de décès par suicide que sur le terrain.

Vive Genève, où une police efficace fait tout ce qu'elle peut avec les moyens que l'on lui donne et merci Minet !!!

Écrit par : Clyde | 17/08/2009

Minet,

Ce n'est pas en refaisant l'historique de vos négociations avec le conseil d'Etat, et des avantages incongrus que votre corporation en a retiré via un chantage indigne d'un Etat de droit, qu'elle en deviennent légitime.

Actuellement notre police coute trop chère.
Trop de temps est passé en travail administratif, par des personnes dont le rôle et le salaire devrait faire en sorte qu'elles soient sur le terrain.
Les salaires à plus de 10'000fr, la retraite à 50 ans ... tout cela pour glander dans la voiture, se faire une petite frayeur de temps en temps en arrêtant pour la n ème fois le même dealer de coke puis en passant le même temps à tapper à un doigt sur la machine, pour faire le rapport. Cela doit changer. Et quand je pense que vous venez nous parler de coktail molotov, alors que le prochain policier qui risque de se blesser à plus de chance de l'être en rentrant chez lui ivre dans sa voiture que de se prendre un coktail lors des manifs chaudes qui arrivent chaque 5 ans à Genève.

Écrit par : Djinius | 17/08/2009

@cLYDE

SOYEZ RÉALISTE.

LES BUDGETS OCTROYÉS A LA POLICE GENEVOISE SONT SUFFISANTS MAIS C'EST LÔRGANISATION QUI NE L'EST PAS.

LES POLICIERS TOUCHENT DES SALAIRE FARAMINEUX CE QUI NE PERMETS PLUS A L'ETAT D'INVESTIR DES BUDGETS SUPPLéMENTAIRES DANS LA SECURITE DES CITOYENS.

LE FAIT QUE LA PRISE DE RISQUE SUR LE TERRAIN N'EST PAS PALPABLE, VOUS NE POUVEZ FAIRE VALLOIR CETTE ARGUMENT POUR AUGMENTER VOS SALAIRES.

EN PERIODE DE CRISE, LE FAIT QUE VOUS ESTIMIEZ ÊTRE MAL PAYé PASSE TRéS MAL"PLUS DE 10'000FRS PRIMES NON COMPRISES", AUPRéS DE CEUX QUI SE TUENT AU TRAVAIL"3'800 FRS POUR UNE CAISSIèRE A 100%" ET N'ARRIVENT PAS A JOINDRE LES DEUX BOUTS.

Écrit par : M.U.R | 17/08/2009

@clyd

vous dites: "Les policiers ne sont pas là pour "donner leurs vies", mais faire leur travail."

Votre travail n'est pas de taper des rapports derriière un bureau, mais bien de protèger les citoens et donner vos vies si besoin.

Je me trompe ???

Écrit par : M.U.R | 17/08/2009

Un, nous n'avons jamais estimé que nous étions mal payés.
Deux, vous insinuez que nous sommes trop payés.

Trois :

Plus de CHF 10'000.- de salaire par mois, heureux de l'apprendre.

Cessez de polluer ce blog ou tenez des propos cohérents sur des sujets que vous connaissez. Plus de CHF 10'000.- par mois de salaire, mais c'est pas la classe 12/0 de l'Etat ça, on vole mes aspirants gendarmes !!??

Difficile de prôner une police de proximité avec des gens comme vous où le dialogue est .. impossible.

Heureusement, et comme souvent, dans vos discours ou en manif par exemple, vos excès décrédibilisent vos propos et vos actes.

Vive la démocratie.

Écrit par : Minet | 17/08/2009

@Minet

On aura bien enregistré vos propos: " Un, nous n'avons jamais estimé que nous étions mal payés."

Je vous laisse donc vaquer à vos occupations syndicales...

Je fait un copier copier de votre phrase.

On sait jamais si dans quelques semaine vous demandiez une augmentation ;O)

Bonne soirée.

Écrit par : M.U.R | 17/08/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Walter,

M. Sanchez, les opérations de police ne sont certainement pas des "safaris photos" et tel n'est pas mon propos. Cependant les membres de la commission de sécurité du Grand Conseil devraient suivre nos gens d'arme durant une garde pour réaliser les difficultés auxquelles nos fonctionnaires font face. Dans ce cadre, ce sera au prochain patron du DI en concertation avec l'EMP de décider si cette opportunité est intéressante, réalisable, ou non.

Comprendre pour mieux évaluer, mieux évaluer pour agir, agir pour améliorer.

Ensuite, si le peuple souverain décide d'élire un UDC au Conseil d'Etat, rien ne dit qu'il reprendra automatiquement le siège de M. Moutinot.

Quoi qu'il en sera, le successeur de M. Moutinot, quelle que soit sa couleur politique devra empoigner le problème parce que Genève devient une poudrière, les Genevois en ont marre et pour cause...

L'insécurité est un sentiment, la criminalité une réalité.

Walter, pour une rencontre ce sera avec plaisir et je reste à votre disposition pour en fixer la date.

Bien à vous Messieurs,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 17/08/2009

@M VALENTE

LÂCHEZ UN PEU M SANCHEZ...CE N'EST PAS LUI QUI ECRIT SOUS M.U.R DEPUIS PLUSIEURS JOURS VOIR DES SEMAINES.

Écrit par : M.U.R | 17/08/2009

Aucun risque que nous demandions une augmentation, preuve que vous ne suivez pas les débats. Ajustement de notre grille de salaire de 1977 est le terme que vous utiliseriez si vous étiez au fait des choses.

Ce qui me plaît, c'est que vous détournez, comme de nombreux politiques, les problèmes liés à la sécurité sur notre canton, sujet de mon texte de ce jour, aux coûts d'un policier et l'éternel lynchage qui l'accompagne.

Mais le coupable n'est pas le pendu, car il n'est qu'un exécutant, malheureusement.

Pour revenir à mon blog, il me semble, toute proportion gardée, que mon texte est de bonne facture, avec une bonne vision des choses. Il semblerait qu'il ne plaise pas à certains, tant mieux ...

Ce blog reste ouvert aux débats, merci pour vos mots.

Écrit par : Minet | 17/08/2009

@ M.U.R.

Une des conséquences de la dangerosité de notre travail est effectivement que nous puissions perdre la vie, mais il n'est pas question de "donner" notre vie pour protéger les citoyens.

Si certains pensent qu'il est "normal" que des policiers meurent dans l'exercice de leurs fonctions, il faut qu'ils revoient leur jugement. La perte d'une vie, quelle qu'elle soie, est un constat d'échec et ne devrait pas être possible.

Si certains policiers sont mal payés, ils ne sont effectivement pas exploités comme certaines professions. Ce genre de comparaison ne veut rien dire, pourquoi les caissières sont payées CHF 3800.- chez nous, alors qu'à quelques kilomêtres, en France voisine, elle gagne le SMIG soit € 1300.-

Le fait qu'une profession soit plus ou moins payée ne dépend pas d'une comparaison interprofessionnelle, mais d'un accord entre l'employeur et l'employé. Pourquoi les bonus des banques repartent à la hausse alors que nous subissons l'une des pire crise de l'histoire et que l'Etat a dû en sauver une (en Suisse) ?

Écrit par : Clyde | 17/08/2009

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour M.U.R.,

M. Sanchez étant le porte parole de votre mouvement, du moins le plus connu, voir le seul connu, j'interpelle les gens par leur nom, comme vous le faites.

Je ne parle pas à des murs.

Quel jeu de mot, il m'aura fallu réfléchir :o)

Par conséquent, si M. Sanchez n'est plus l'interlocuteur du MUR, ayez au moins la présence d'esprit de vous identifier par une petite parenthèse du genre MUR (François Du Commun) etc...

Sinon, il faudra vous habituer à ce que j'interpelle le "visage connu" du MUR, c'est à dire : M. Sanchez.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 17/08/2009

A la pénibilité du travail des policiers, il existe un haut potentiel de dangerosité venant de criminels/délinquants violents et imprévisibles, c'est certain mais que dire des cheminots qui doivent gérer des accidents et suicides tous les jours, des pilotes d'avion qui doivent subir une météo capricieuse ou des détournements d'avion, des chauffeurs routiers qui doivent subir des chauffards et des conditions sur la route difficiles. Ces catégories et bien d'autres travaillent aussi difficilement mais ces phénomènes ne sont heureusement qu'occasionnels tandis que le policier lui doit gérer des situations quotidiennement et sont de plus en plus sollicités.

Écrit par : demain | 17/08/2009

@clyde

A Genève l'insecurité n'est pas aussi élevée que votre serviteur semble le prétendre.

Le fait que le taux de moralité au seins de la police est bas, vous rends moins stressés qu'un policier français ou de tous autres pays.

Vous nous parlez du suicide chez les policiers français je tiens a vous rappelez qu'en suisse il n'y a pas de "TUEURS DE FLICS" et la plupart des policiers dans le monde se suicident parsqu'ils ont vu leurs camarades tombé froidement lors de missions à haut risques.

Et oui, vous êtes censé donner vos vies pour sauvez des citoyens en dangers.

Les pompiers le font et pourtant ils ne touchent pas votre salire.

Je vais vous donnez un exemple:

Un de mes amis est mort alors que quatres policiers étaient autours de lui.
Le tueur a donné des coups de couteau à lui et à son chien...ils sont mort tout les deux.
Les policiers reguardaient bêtement en criant arrêtez!!!
L'idée même de s'interposer entre eux pour sauver la victime ne leurs a pas traversé l'espris.
En vous lisant, je comprend mieux...un policier n'est pas là pour mettre sa vie en danger et nous laissera crever sur le trottoire.
C'est pas glorieux :O(
Alors peut-être des policiers français devraient-ils venir nous protèger?

Écrit par : M.U.R | 17/08/2009

"Le fait que le taux de moralité au seins de la police est bas, vous rends moins stressés qu'un policier français ou de tous autres pays."

-Je voulais dire mortalité et non pas moralité

"Les pompiers le font et pourtant ils ne touchent pas votre salire"

- Je voulais sire Salaire et non pas salire

Pardonnez-moi pour ses fautes de frappes qui changent le sens de mes phrases ;O)

Écrit par : M.U.R | 17/08/2009

Pour une police plus forte, il faut plus d'effectif. Et ne me dites pas que ce sont les candidats qui manquent! Les tests d'entrée devrait être plus souples, la dictée suprimée et la taille du gendarme revue à la baisse!

Si cela ne vous plait pas. Je vous propose une augmentation des moyens et effectifs de la police municipale et sa présence 24h24.

Écrit par : Riro | 17/08/2009

@M Valente

Vous vous contenterez de M.U.R.

Vous ne signiez pas M Valente...mais Stephane donc inutil d'interpeller M Sanchez à chaque fois.

Appelez nous M.U.R ou ne répondez plus.

Bien à vous .

Écrit par : M.U.R | 17/08/2009

MUR, vous amener sur le chemin de la raison me prend du temps, mais je garde espoir.

Un, les suicides à la police genevoise ne sont pas annoncés, et pourtant. Pour votre information, ce n'est pas la perte d'un collègue qui pousse au suicide, mais Police syndrome trauma.

Deux, avant de mourir en service, pour la République, on peut être blessé en service. Ces chiffres sont en hausse, comme toutes les violences commises sur notre canton, et disponibles.

Trois, je ne crois pas à votre histoire d'ami qui a reçu des coups de couteaux sous le regard de 4 policiers. De ne pas se mettre ne danger pour un chien, qui peut à son tour nous mordre, étant blessé, mais pour un être humain, votre récit est irréel.

J'ai personnellement amené au sol par étranglement un colosse noir qui voulait asséner des coups de tesson de bouteille à l'un des ses rivaux, au risque de me blesser pour que l'autre ne soit pas blessé, voire pire. Donc avant de ramener votre science, renseignez vous sur les réalités de mon métier .. ABE.

Écrit par : Minet | 17/08/2009

Et hop, et c'est encore de la faute de la police je suppose ..

http://www.tdg.ch/geneve/actu/bijouterie-rue-rhone-attaquee-2009-08-17

Après les hôteliers, la Poste, les bijoutiers genevois vont-t-ils aussi sortir du bois ?

STOP !

Écrit par : Minet | 17/08/2009

@Mon cher Minet

Cette histoire est vrai et je n'ai pas pour habitude de dire des mensonges.
Ce n'était pas à genève mais au Canton de vaud...la famille à porter plainte contre la police pour non assistance à personne en danger.

Sachez qu'aujourd'hui on ne dit plus un noir mais un black...et bravo pour vore prise de risque.;O)

Je ne ramènne pas ma science mais ma fraise pour débattre d'un sujet qui m'intéresse...;O)

Qu'est ce le Police sndrom troma vu par Minet ?

Écrit par : M.U.R | 17/08/2009

Bonne lecture MUR,

http://www.ipageneve.ch/1police_syndrome.pdf

Écrit par : Minet | 17/08/2009

@Minet
Mais que ferait-on sans vous ? ;O)
Je vais m'instruire et je reviens A+

Écrit par : M.U.R | 17/08/2009

@Minet

Hé bien me voula intruite ;O)
J'ai pris note et maintenant je comprend mieux."yeux mort".
Bon et que fait Moutinot pour preserver les policiers de ce genre d'atteinte?

Écrit par : M.U.R | 17/08/2009

Moutinot (il a même pas fait son service militaire,c'est pas plus mal mais bon il a raté sa vocation d'assistant social) Déjà au logement il était bien dépassé notre Moutinot. A part ça c'est un fabuleux observateur, il observe, il voyage, il fume sa pipe, boit son whisky, voilà Moutinot, sûrement un bon type, il fait pas de vagues, il attend que ça passe, il prend du recul, de la distance et il observe, il sourit.

Écrit par : AS | 18/08/2009

@ M.U.R.

On ne dit plus un aigle, on dit un oiseau de couleur ...

Écrit par : Clyde | 18/08/2009

La politique, c'est faire des choix, prendre de risques, discuter avec la population, allez sur le terrain, décider et s'y tenir. De toutes ses prérogatives M.Moutinot n'en possède aucune et grâce à son mutisme et son laxisme depuis 4 ans la situation s'est empirée mais pour ne pas l'accabler, disons aussi que le députés et les autres partis du Canton sont aussi coupables que lui car personne jusqu'à présent ne s'est intéressé à la petite délinquance sur le territoire et au trafic et scènes de drogue et comme toujours à l'approche des élections, voilà le thème de l'insécurité resurgit comme par enchantement alors qu'elle s'est installée durablement sur le territoire.

Écrit par : demain | 18/08/2009

Ce qui me rassure, c'est de constater que les détracteurs de la police n'y connaissent vraiment rien à notre métier!
L'autre idiot qui résume le métier de policier à se balader dans une voiture toute la journée, parce qu'à un moment donné il a dû voir passer une voiture de police qui n'était pas en urgence! Putain le niveau que tu as mec!
Quand je lis des débilités pareilles, je ne peux que me réjouir que l'on soit d'un avis divergent!

WAX911

Écrit par : WAX911 | 18/08/2009

Mais WAX911, heureusement qu'il y a nos petites balades en voiture, juste pour assurer les 73'000 réquisitions annuelles de nos citoyens, plus toutes les petites choses qui ne feront jamais l'objet d'une saisie informatique, donc qui n'entrent pas dans les stats .. (renforts sur autres interventions - info TPG - info Touristes - îlotage - renseignements police - présence trop rare mais dissuasive aux points chauds - nos enquêtes pour les autres services de l'Etat - etc .. ) Une ballade quoi (jeux de mots) !

Police Urgence, bonjours ....

Écrit par : Minet | 18/08/2009

"Plus de salaire à 10'000'"

Allons-y Minet, parlons chiffre : à combien estimez-vous le salaire d'un policier ayant suivit la progression normale, en milieu de carrière; Milieu de carrière qui doit se situer vers les 37 ans.

Evidemment, prière d'inclure toutes les primes diverses et variée qu'il peut exister et la rémunération des heures supplémentaires.

Soyez franc, faites preuve de transparence.

En ce qui me concerne, je suis presque sûr que le montant est égal ou supérieur à 120'000 francs/an.

Écrit par : Djinius | 18/08/2009

je suis Brigadier chef de groupe, j'ai 43 ans, 22 ans dans la police, je gagne :

Salaire mensuel : CHF 8'649.-

Inconvénient de service : CHF 855.25

Compensation (système du 13 ème salaire) : CHF 77.30

Indemnités journalières : CHF 145.35


Soit un total : CHF 9726.90

auquels vous pouvez déduire ma participation caisse de retraite CP et mes charges sociales : CHF 1035.05 + CHF 926.55 (sans mes impôts)

Soit un résultat de : CHF 7'765 .-

Ceci est le montant qui m'est versé sur ma fiche de paie !

D'autres questions !

Écrit par : Minet | 18/08/2009

Maintenant pouvons nous retourner sur le sujet qui nous occupe, la sécurité des citoyens genevois, les élections et le texte de mon blog ... Car sur ce sujet, je ne vous ai pas entendu Djinius ...

Écrit par : Minet | 18/08/2009

En parcourant ces commentaires, une chose saute aux yeux, ceux qui s'en prennent à la police doivent avoir certainement beaucoup de choses à cacher, à se reprocher, à dissimuler, ils n'ont pas la consciense tranquille, doivent certainement planquer du shit, de l'héro au autres substences interdites car, pour pondre de telles conneries, il faut soit être en manque soit être complètement shooté ! Cela concerne particulièrement Djinius (mais, là, on est habitués) et M.U.R. qui, sous ce pseudo, cache une petite clique de connards de première ! Nos "agitateurs" et "révolutionnaires" dépareilleraient pas dans La Revue de l'année prochaine, surtout que c'est Bernheim qui va s'en occuper ! La police ne coûtera JAMAIS assez chère quand elle protège les honnêtes citoyens, elle coûte effectivement trop chère quand elle protège des cons ! Suivez mon regard !

Écrit par : octave vairgebel | 18/08/2009

@Octave

"M.U.R. qui, sous ce pseudo, cache une petite clique de connards de première !"

Bonjour Octave,

ça à pas l'air d'aller aujourd'hui?

Soyez peace on vient de fêter les 40 ans de Woodstock...;O)

Au fait vaut mieux être un Connards qu'un toxicomane, non?

A moins que pour vous on soit les deux ...? ;O)

Écrit par : M.U.R | 18/08/2009

Ok, cela confirme bien ce que je dit, un policier en milieu de carrière gagne aux environs de 120'000.-/an (en l'occurence 116'000) (d'ailleur Minet, il me semble que vous ne mentionnez pas la retribution d'heures supplémentaires, vous n'en avez pas ?)

Le vrai salaire qui fait fois est celui mentionné comme salaire brut annuel sur votre certificat de salaire que vous recevez en début d'année.

A ce coût pour la société, il faut également compter le salaire qui vous sera versé dès votre retraite anticipée vers 50 ans alors que le commun des mortels le prends au moins 10 ans après ... je ne connais pas le calcul, mais cela en augmente drastiquement votre salaire.

En tout cas, je vous remercie pour la transparence dont vous faites preuve, c'est vraiment tout à votre honneur.

Bref, cela nous amène au fait qu'un policier en cours de carrière coute autant qu'un cadre supérieur de l'Etat. Pour moi, cela serait un salaire justifié pour passer du temps "actif" sur le terrain, pas pour faire du travail administratif.

(Merci pour votre exemple, mais quand on parle salaire, on parle salaire brut, on ne commence pas a retirer charges sociales, impots, car sinon, la liste est sans fin : moi je retirerai aussi : prime maladie, loyer, frais téléphone etc.).

Écrit par : Djinius | 18/08/2009

@ Djinius
D'après tes connaissances, le milieu de carrière à la police se situe à 37 ans?
Tu avais déjà fait largement étalage de ta médiocrité, mais là tu es véritablement en train de révéler ta nullité absolue!
Je trouve attendrissant que Minet perde encore de son précieux temps pour t'adresser la parole...
De toute façon, la seule et unique réponse qui semble te convenir c’est : «Oui, tu as raison». Alors avec cet état d’esprit-là, aucune forme de débat intelligent n’est possible.

WAX911

Écrit par : WAX911 | 18/08/2009

En effet, WAX911 a raison !

Pour ma part, j'admire la patience de "Minet" qui répond patiemment et courtoisement à toutes les réactions ou presque, même à celles qui sont totalement hors sujet, autant dire à côté de la plaque ...

Cordialement !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 18/08/2009

WAX,

Alors, si j'ai si faux que cela, le milieu de carrière, il se situe où selon vous?

Ca embauche à quel âge en moyenne, ca part à la retraite à quel àge dans la police genevoise. J'ai prix comme chiffre 23 ans, 52 ans.

Quoi qu'il en soit, il n'en demeure pas moins que :
- Un policier coute très cher
- Les tâches administratives qu'il réalise devraint l'être par quelqu'un de moins qualifié que lui et qui ne coûte pas aussi cher qu'un cadre supérieur.

Écrit par : Djinius | 18/08/2009

Une bonne fois pour toute, cesser de croire tout ce qui est marqué dans le rapport de la Cour des Comptes (M. ANNONI l'a reconnu), qui a :

Pris le salaire médian
Les prestations monétaires annexes
Les prestations sociales (assurance)
Les prestations de la retraite
Le budget des heures supplémentaires

Pour en faire un SALAIRE médian, avant de le comparer au salaire NORMAL ET DE BASE d'un cadre de l'Etat, d'un prof de l'UNI, sans pour lui, prendre le salaire médian ni les prestations annexes propre à sa fonction. Ce qui est fallacieux.

Si l'on veut comparer, l'on compare tout ... avec les même données.

Enfin, pour conclure sur ce débat (vivement que je soit député pour l'expliquer une bonne fois pour toute à tous ces gens qui gardent la tête dans le sable), les Heures Supplémentaires de la police ne sont pas payées.

Par contre elles sont budgétées, c'est une obligation étatique.

En 15 ans il y a eu trois paiements d'heures supplémentaire. Un fois sur décision de l'Etat, pour faire descendre le compteur des HS, en vain.
Deux fois lors de négociations liées à des événements exceptionnels (G8 et 2008). Un point c'est tout.

La Cour des Comptes ajoute à nos salaires CHF 4'400 par année d'heures payées par policier, ce qui est archi faux, car pas appliqué, mais simplement budgétisé.

Les élucubration du "petit blanc-sec de Soral" auront décidément fait plus de mal que prévu, laissant les lecteurs dans la tromperie et l'ignorance.

Vu ma fonction, je n'ai que 42 heures supplémentaires. Le débat est terminé.

On ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif....

En espérant que la Constituante va revoir le fonctionnement de la Cour des Comptes dans ses travaux, car c'est du petit boulot et elle trompe les citoyens.

Écrit par : Minet | 18/08/2009

Je suis désolé, j'étais cadre supérieur à l'Etat, et bien je n'avais pas de "prestation annexes", on ne me payait pas de primes maladie, mes heures supplémentaires n'était pas compensées, ma retraite était prévue à 67 ans ... donc, je pense que la comparaison qu'effectue la cours des comptes est moins fallacieuse que votre argumentation.

Votre problème avec cette cours des comptes dont vous souhaitez voire le fonctionnement "révisé", c'est qu'elle dit une vérité qui manifestement vous dérange.

Mais je vous prend au moment, pour moi le débat est également clot.

Écrit par : Djinius | 18/08/2009

M.U.R et toutes ces personnes qui pensent que la Police est surpayée, ramenez un peu votre science et dites nous à combien vous évaluer le descriptif de travail suivant :

- Levées de corps
- Appréhender des trafiquants de drogue (peuvent être armés et bien armés) ou tout autre type de racaille d'ailleurs
- Appréhender des jeunes et outre l'effet répressif, essayer de comprendre voire d'arranger la situation avec les parents ou services sociaux
- Tenter d'arrêter des groupes nuisibles sachant que le lendemain vous devrez répeter l'opération puisque ce groupe aura été libéré par la justice
- Essayer de protéger les intérêts des citoyens (éviter que la ville soit incendiée en fait) contre les cocktails molotovs, jets de pierres, pillage des magasins
- Essayer de ramener la tranquilité dans un certain quartier sachant que le lendemain ce sera un autre qui aura été pris pour cible (ex. Pâquis le lendemain aux Eaux-Vives)
- Se faire vomir dessus par des gens bourrés
- Se prendre des baffes à tout va par des gens bourrés, tarés ou émotionnellement atteints
- Poursuivre des véhicules suspects à des allures folles en tenant compte de tous les risques que ca représente pour la population ou pour eux
- Se faire lyncher par la population pour tout et n'importe quoi
- Constater les décès d'enfants parce que les parents n'ont pas fait leur boulot ni les services sociaux d'ailleurs.
- Détruire sa vie de famille au profit de son travail (pour une forte proportion des policiers malheureusement!)

Je m'arrête là mais il y en aurait encore tant à dire, je suis pas certaine qu'on puisse y mettre un prix. Allez donc faire leur job puisque c'est si tranquille et si bien payé et vous revenez nous en parler après

Écrit par : Bouhhh | 18/08/2009

@Minet

Vous dites: "(vivement que je soit député pour l'expliquer une bonne fois pour toute à tous ces gens qui gardent la tête dans le sable"

C'est dommage car quand vous aurez rejoint le petit monde élitiste des politiques vous vous déshumaniserez...et deviendrez pompeux et ridicule comme ceux que vous dénoncez:O(

Écrit par : M.U.R | 18/08/2009

Les cadres sup de l'Etat viennent d'être augmenté de 8 % sans que personne ne trouve à y redire ..

Pour moi aussi le débat est clot !

Écrit par : Minet@bluewin.ch | 18/08/2009

@Bouhhh

Ok parlons d'une caissière:

- Portez et tiper plus de 5'000 produits par jour
- Restez assise plus de 8h00 par jour
- Supporter les remarques et les colères des clients
-Conseiller les clients
-Ranger les rayons
-Supportez les caprices des chefs
-Ne pas pouvoir aller aux toilettes quand elles/ils en ont besoin
-Stresser parsqu'il manque 10 frs dans la caisse à cause d'une faute de frappe-l'erreure est humaine mais pas quand on est caissière/er.
-Ne pas voir sa famille ---et pour se genres de contraintes y'a pas de primes
-Horaires coupés
-Salaire de misère

Et là je suis sympat je rajoute pas tous les abus qui font que ses types de jobs font des travailleurs des esclaves des temps modernes.

Des emplois précaires et usants y'en a plein et contrairement aux policiers y'a pas de primes ni même de salaires ou de retraite à 50 ans qui permettent de survivre.

Alors ayez un peu de respect pour ceux qui se tuent au bagne pour pas un sou.

Vous savez ses citoyens qui paient des impôts pour vous assurez un bon salaire et une retraite confortable.

Écrit par : M.U.R | 18/08/2009

Une source (arrêté, projet de loi, journal officiel) pour cette augmentation de 8% ?

(Bon, clot ou pas ?)

Écrit par : Djinius | 18/08/2009

@Minet

Hé bien c'est totalement fou d'augmenter le salaire de tir au flanc et ne rien faire pour sauvez les emplois en investissant dans l'économie réelle et la formation des chômeurs.

Il est tant que le salaire,prime et petit cadeaux compris des fonctionnaires soient publiés pour que tous les citoyens puissent savoir oú vont leurs impôts.

Une petition va d'ailleur dans ce sens et demande aussi une basse de 30% des rentes touchées par les politiciens une fois leurs mendats terminés.

On doit tous se serrer la ceinture disait-il...;O)

Écrit par : M.U.R | 18/08/2009

@MUR

Le travail de caissière est très dificile, mais le caissier/ère ne met pas sa vie en danger, ne travaille pas la nuit et ne requert pas le même niveau d'étude. De plus, le métier de policier est pénible, car le policier travail au quotidien avec la face la plus sombre de notre société, ce qui est rude pour la santé mentale à la longue. Socialment ce n'est pas toujours facile à assumer comme profession. Je présume qu'il est pas toujours simple d'avoir facilement des contacts, "quoi t'est flic?!". Et puis, il y a le fait de pouvoir être reconnu en civil avec sa famille. On ne peut donc pas toujours habiter où le souhaite.... Leur salaire est largement mérité et la caissière mérite largement un salair plus élevé!

Écrit par : Riro | 18/08/2009

On met encore en avant le salaire des policiers mais je dirais que c'est sont organisation qui ne fonctionne pas. Outre le manque de personnel et donc la surcharge de travail, la police ne semble pas avoir de mission bien définie puisque le politique ne lui en donne pas les moyens. Au contraire, ces dernières années, ordres et contre-ordres ont envahi le débat public sans parler des disputes stériles avec le Procureur Général sur fond de haine partisane, tout le système s'est rouillé et le résultat est que la sécurité des biens et des personnes à Genève en pâtit.

Écrit par : demain | 18/08/2009

"Une petition va d'ailleur dans ce sens et demande aussi une basse de 30% des rentes touchées par les politiciens une fois leurs mendats terminés"

OUPS...Une baisse pas une basse...;O)

Comme ça on éliminera les arrivistes qui vont en politiques pour s'en mettre plein les poches.

La politique doit être une passion et non pas une planque...

Des rentes de plus de 160'000 frs par ans pour des politiciens incompétents...STOP..STOP...STOP

Un bon coup de pied au cul et on en parle plus...BASTA

Écrit par : M.U.R | 18/08/2009

@Riro

Je suis en partit d'accord avec vous...mais ...mais;O) on oublie de parler des tâches qui rendent les policiers "persona non grata" dans notre société et plus particulièrement auprés des jeunes.

Trouvez-vous normale que des policiers interdisent à des jeunes de militer pacifiquement, de faire partager leurs idéaux politique en les arcellents sans repis...contrôle d'identitée à répétition sur les mêmes jeunes...fouille des poches, écoutes téléphoniques, surveillance, ordinateur continuellement surveillé ect...et tous sa pour des raisons politiques...

C'est pas joli-joli de prendre des tracts à des jeunes anarchistes-communistes sous pretexte que leurs contenus pourraient déranger le petit train train politiquement correct instauré par nos politiciens.

Les policiers perdent un temps precieux à obeir aux demandes farfelues des politiciens et tant qu'ils le feront ils seront mals aimés.

Comment voulez vous avoir des amis non policiers quand vous jugez les gens sur un simple reguard et sur ses finances.

Écrit par : M.U.R | 18/08/2009

@Riro

Vous dites: "Le travail de caissière est très dificile, mais le caissier/ère ne met pas sa vie en danger, ne travaille pas la nuit et ne requert pas le même niveau d'étude"

Aujourd'hui de plus en plus de jeunes laissent tomber leurs études car ils n'arrivent pas à trouver le petit boulo qui leur permettait de se nourrire et de se loger.

Il est tant que nos politiques aident les jeunes qui n'ont pas papa et maman pour payé leurs factures en debloquant des budgets pour leurs permettre de continuer leurs études, sans quoi on va vers une génération de caissier/ère.

Écrit par : M.U.R | 18/08/2009

La caissière n'a pas un travail super et son salaire n'est effectivement pas ce qu'elle devrait pouvoir en attendre mais si on veut entrer sur ce terrain là, parlons des personnes sur les chantiers qui travaillent même lorsqu'il pleut et meurent bien avant leur retraite. Toutefois, le propos n'est pas là, admettez que les conditions des policiers ne sont pas enviables et plus ca va moins elles le sont. Juste avec vos propos je n'aurais pas envie de vous défendre s'il vous arrivait malheur (ce que je ne vous souhaite pas évidemment) et pourtant ils le font !!!!!

Revenons à la question de base, combien les payeriez-vous ????? Moins qu'une caissière ou plus ???? Que penserez-vous lorsque ces mêmes policiers se buteront à faire leurs horaires et pas plus puisque de toute façon la classe politique ne pense pas qu'ils servent à grand chose, la population de votre style idem et tout ca pour un salaire dérisoire et au péril de sa vie.

On pense toujours que les journaux relatent tout ce que font les policiers, or si vous saviez tout ce qui se passe dans notre ville et tout ce qu'ils font, vous ne sortiriez plus de chez vous.

Écrit par : Bouhh | 18/08/2009

M.U.R., pour ce qui concerne Woodstock, il me semble que, dans ce cas précis, il n'y a pas que de l'eau et de la cigarette qui ont fait partie de la panoplie des parfaits paumés de cette époque ! Mais, bon, chacun ses goûts ! Pour le reste, je pense sincèrement que, outre la connerie et la drogue, vous devez aussi être adeptes de la bibine ! Santé !

Écrit par : octave vairgebel | 19/08/2009

"... on oublie de parler des tâches qui rendent les policiers "persona non grata" dans notre société et plus particulièrement auprés des jeunes..."

Voilà le M.U.R. montre son vrai visage ! Quelques allumés, complètement paranos (les satellites espions de la police sont braqués sur la console de ma petite soeur !!!)

"...C'est pas joli-joli de prendre des tracts à des jeunes anarchistes-communistes sous pretexte que leurs contenus pourraient déranger le petit train train politiquement correct instauré par nos politiciens..."

Le M.U.R. fait certainement référence au matériel saisi lors de la dernière manif INTERDITE. Et oui, la loi c'est la loi : quand c'est interdit,c'est pas permis (ta maman aurait dû t'apprendre ça ...)

L'interdiction ne vient pas de la police, mais du Conseil d'Etat (qui commande la police), alors la police elle obéit à ses chefs ! C'est ce que vous demandiez dans vos commentaires : "M.U.R. dit : les policiers y doivent obéir au chef, sinon c'est pas bien !"

Aller les jeunes :" ... militer pacifiquement ..." (doux euphémisme) et vos idéaux, on peut les connaître mais on est pas obliger de les partager.

Écrit par : Clyde | 19/08/2009

Les commentaires sont fermés.