07/08/2009

Dépôt d'une nouvelle liste, le temps passe ...

Tic - Tac - Tic - Tac - Tic - Tac

 

Élections au Grand Conseil, plus que 17 jours pour déposer une liste au service des votations et élections, 25 route des Acacias. Le 24 août 2009, à midi, soit il sera trop tard, soit certains auront fait le choix d'attendre 4 ans.

 

Votations.jpg

Au-delà du choix citoyen de s'engager en politique, au service de la collectivité publique, de la population genevoise et de la République, il y a aussi un choix moral, étique et issu de convictions profondes.

 

La famille, l'emploi, l'éducation, l'accès aux soins, une politique sociale et culturelle proche des citoyens, le développement durable, ainsi qu'une sécurité retrouvée dans nos rues, sur notre canton, sont les objectifs logiques qui se dessinent pour nous.

 

C'est un peu court me direz.-vous, on dirait un programme communal, qui manque d'envergure pour le canton, pour la région, pour la Genève internationale. 

pan_0004.jpg

Mais la question que je me pose est celle-ci.

 

N'est-il pas le moment de privilégier les habitants de la République, le développement de ses terres et de notre cadre de vie ?

 

Depuis des années, la Genève internationale est une priorité, en investissements, en infrastructures, en image. Cette fameuse image que l'on veut préserver aux yeux du monde a un prix, au risque de voir certaines grandes organisations quitter notre canton. De grandes villes européennes n'attendent que ça pour offrir leurs services. Mais quelle est la limite que nous pouvons accorder à cette surenchère constante. L'agrandissement de l'OMC en est un bon exemple, les réactions d'opposition aussi.

 

home01.jpgCe qu'il ne faut pas perdre de vue, et qui doit redevenir une priorité politique, c'est que le monde international implanté sur notre canton n'est rien si Genève, sa ville, ses communes, sa région, ne sont pas capables d'offrir logo_lang.gifun qualité de vie qui correspond aux attentes des délégués de ces institution, ainsi qu'à celles de la population.

 

Il y a aussi le pari économique, celui de faire de notre canton un pôle d'excellence dans le milieu de la recherche, des technologies nouvelles et du développement durable. Si l'on veut que les ténors de ces branches s'installent sur nos terres, au-delà des infrastructure, il faudra aussi garantir une qualité de vie, et une sécurité publique incontournable, pour convaincre ces investisseurs potentiels, qui c'est certain représentent l'avenir de notre canton, économiquement parlant et au sens de l'image.     

Genève..jpg

 

Redonnons nous le temps d'une législature pour procéder à ce grand lifting urbain, social, sécuritaire, pour mieux convaincre sur le long terme et redonner une image nouvelle à la Genève internationale. Vos policiers sont aussi en attente de ces résultats. Quatre ans c'est long, mais c'est aussi le temps du renouveau.

 

Post.jpg

Commentaires

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Walter,

j'apprécie et je partage particulièrement ce passage :

-"Ce qu'il ne faut pas perdre de vue, et qui doit redevenir une priorité politique, c'est que le monde international implanté sur notre canton n'est rien si Genève, sa ville, ses communes, sa région, ne sont pas capables d'offrir un qualité de vie qui correspond aux attentes des délégués de ces institution, ainsi qu'à celles de la population."

Bravo.

Bien à vous Walter,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 07/08/2009

@ Minet :

" Élections au Grand Conseil, plus que 17 jours pour déposer une liste au service des votations et élections, 25 route des Acacias. ..."

Alors finalement : Y aller ou pas ? Telle est la question !

Si l'on en juge par la deuxième photo illustrant votre billet - la Place des Nations - allez-vous finalement pratiquer la politique de la chaise vide en ne déposant aucune liste ?

Est-ce bien ainsi que nous devons décoder votre texte ?

Car sans explication de texte particulière, certains vont encore fantasmer dans les rédactions.

Cordialement !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 07/08/2009

Jean d'Hôtaux, une chaise vide à Genève le reste jamais bien longtemps, surtout en politique.

Pour les fantasmes des rédactions, je préfère une provoc à la Coluche, en toute modestie, et attendre le 19 octobre, dernier délai pour déposer une candidature pour les votations du 15 novembre 2009, si vous voyez où je veux en venir.

Pour la liste espérée, ou redoutée, réponse le 25 août à 1159, le lendemain de la rentrée des classes.

Écrit par : Minet | 07/08/2009

@ Minet :

Merci de nous tenir en haleine avec ces précisons ... :o)

Cordialement !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 07/08/2009

.... "précisions", bien sûr !!! Avec mes excuses !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 07/08/2009

Ce qui est certain c'est qu'il y a visiblement de la place pour qqc de nouveaux, juste à voir le nombre de messages que j'ai reçu ...

Écrit par : Minet | 07/08/2009

Attention Minet, ce n'est pas le 25, le dernier délai, mais bien le 24 à midi.

Il est temps que les policiers montrent qu'ils ont aussi le courage de s'investir en politique, comme il sont du courage sur le terrain.

La population, pour régler les questions de sécurité, serait ravie que ce soit des professionnels qui fassent les lois les protégeant de la criminalité grandissante.

Allez-y ! Les Genevois n'attendent que ça !

Écrit par : Pierre Bamio | 08/08/2009

Oui, il faut y aller. La population en a assez !

Écrit par : Etienne Hartmann | 08/08/2009

Merci M. BRAMIO,

Très fatigué ces temps, j'avais bien le 24 en tête, mes yeux et mes mains ont fourché et croché sur le 25 Acacias. Mais la documentation que j'ai à disposition est exacte elle. Merci pour votre mot.

Le courage politique des policiers existe, mais il se fait actuellement à travers les doctrines de partis. Certains collègues s'engagent avec qualité, tout en étant très attaqués sur leur double casquettes, policier et élu.

A travers une liste apolitique, mais constituée de policiers, de proches, de familiers, d'amis, et de personnes qui se retrouvent dans nos valeurs, je pense naïvement que cette représentativité peut devenir un acte citoyen très fort. A travers notre métier, nous représentons historiquement la classe moyenne de la population. Nous sommes aussi aux premières loges pour constater les dérives sociales, économiques, morales, sécuritaires du canton et de leurs effets pervers.

M. HARTMANN, merci également pour votre mot.

Si la population en a assez, vos policiers aussi, car les choix politiques ne sont souvent pas ceux des gens d'arme. Rendons Genève à ses habitants, richesse pluriculturelle pour une ville comme la notre et prenons le temps de dessiner la nouvelle Genève internationale.

Écrit par : Minet | 08/08/2009

@Minet,

La liste apolitique existe déjà et vous "tâtez" le terrain ? ou vous râtissez afin de la faire cette liste ?

En tous les cas vous savez tenir en haleine vos interlocuteurs/trices !

Cordialement

(o_o)

p.s.: par contre le pseudo, chouette pour les minettes, mais pour les électeurs/électrices ... bin ça l'fait pas trop !

Écrit par : Loredana | 08/08/2009

Hello Loredana,

Par liste apolitique il faut comprendre une liste qui ne cautionne plus les politiques actuelles, donc qui se devra d'amener des idées nouvelles. Souvent je me demande si c'est la politique qui doit changer, où la manière dont les hommes et les femmes la pratique. Moi je connais ma réponse !

Pas besoin de ratisser pour bâtir, rassurez vous, tout va très vite !

Pour le pseudo, vous êtes sur mon site personnel, qui ne représente que moi et mes idées, mes textes, mes coups de gueule et mes coups de coeur. Pour le reste, l'utilité d'un blog pour un futur élu est avérée, mais dans ce cas le blog en question représenterait alors cette nouvelle liste, avec ses membres et ses idées. A suivre donc ..

Écrit par : Minet | 08/08/2009

@Minet,

Si j'avais un doute sur votre adaptabilité à entrer en politique, il est lever.

Votre non réponse est "politiquement correcte".

Quant au pseudo .... bah je retire, il correspond tout à fait.

Cordialement

Écrit par : Loredana | 09/08/2009

Et si on lui trouvait un nom à cette liste :

l'ACPG soit :

Action Citoyenne pour la Population Genevoise

Ou le PPCG soit :

Parti de Proximité des Citoyens Genevois.

On n'a pas d'argent, mais on a des idées !

Écrit par : Minet | 10/08/2009

Les commentaires sont fermés.