03/08/2009

La rentrée politique approche, malheureusement.

Minet se dit que la fin d’année des genevois va être difficile.

 votations1.jpg

 

Devant l’agenda qui nous occupe, l’économie genevoise va s’arrêter pour retenir son souffle durant quelques semaines, avant de laisser passer la trêve des confiseurs. Je vous le dis, l’automne et l’hiver 2009 vont être ténébreux. Alors que nous nous devons d’attendre les répercussions de la crise sur ce deuxième semestre, l’État va se retrouver au ralenti.

 GC2.jpg

Le monde politique lui va jouer son avenir durant ces mêmes semaines. Une belle et grande partie de poker menteur, mais moi je n’aime pas la mise de départ, le budget 2010.

 

 

 

 

Étudions donc notre calendrier. Le mois de septembre va correspondre à la rentrée politique, mais cette dernière, avec un certain nombrilisme, sera entièrement dévolue à la votation du 16 septembre, où l’Assemblée fédérale va choisir le septième sage.

suisse-canton-berne-bern-1055b.gif

 

Puis arriveront les votations du 27 septembre, fédérales, avec la balance AI - TVA, cantonales avec sept sujets, qui ne partiront pas en fumée j'espère. Cigarette.jpg

 

 

café.png

 

 

 

Ce paquet sera suivi du 11 octobre avec l’élection du Grand Conseil. Pour briguer une place dans ce parlement, la guerre des mots, des idées, des photos, aura bel et bien pris son essor durant l’été indien.

 

Flag-ch-ge.png

 

Suite à cette première décision populaire, c’est le 15 novembre que se dérouleront les élections au Conseil d’État. Fidèles à eux-mêmes, les genevois vont probablement élire un contre-pouvoir au Parlement fraîchement dessiné. La peur et le manque de confiance en nos politiques n’ont pas de visage, mais elles se devinent à travers les scrutins.CE1.jpg

 

 

Viendront immédiatement les votations dites « populaires » du 29 novembre, pour lesquelles je crains un taux de participation assez faible malheureusement. Les citoyens genevois seront déjà gavés, ils en auront plein les urnes et les débats politiques antérieurs et houleux n’auront pas aidé la population à se déterminer.

 

 

 

 

 

 

Il ne restera plus qu’au Parlement de voter un budget dans l’urgence, comme en 2005, sachant que dans l’ordre des priorités, celui-ci va être reporté début décembre.

GC1.jpg

 

Au retour de la trêve des confiseurs, je ne sais pas ce que nous, citoyens genevois, allons retrouver. Mais j’ai la très forte impression que le programme proposé n’est pas le meilleur des amuses bouche pour commencer une législature de quatre ans, qui a déjà les deux pieds dans la crise, avant une vilaine grippe qui ne va rien arranger.

post.jpg

Commentaires

@ Minet :

" Étudions donc notre calendrier. Le mois de septembre va correspondre à la rentrée politique, mais cette dernière, avec un certain nombrilisme, sera entièrement dévolue à la votation du 16 septembre, où l’Assemblée Nationale va choisir le septième sage. "

" l’Assemblée Nationale " ????

Mais Minet, vous vous égarez, à moins que je n'aie oublié un épisode du feuilleton ?

La "Grande Nation", la ci-devant "République voisine et amie", aurait-elle déjà fait main basse sur nos institutions helvétiques pour s'arroger le droit d'élire le remplaçant du "Grand Pascal" - pas celui qui sévit sur ce site, mais l'autre dont l'auréole brille dans tous les bureaux du "Groupe Mutuel Prévoyance" à Martigny - ????

Corrigez-moi vite ce lapsus qui pourrait donner des idées au "Petit Nicolas", lui qui nous avait déjà cloués au pilori en nous faisant mettre sur une certaine liste grise ...

C'est bien à "l'Assemblée fédérale" - la réunion des deux chambres fédérales : Conseil National ET Conseil des Etats - que le privilège d'élire les sages incombe, n'en déplaise à l'autre Pascal, celui de "Léman Bleu" ...

Bien à vous !

;o)

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 03/08/2009

Je partage votre pessimisme apparent, Minet. Tout cela se jouera entre acteurs convenus, dans un théatre d'ombres qui fera saliver les journalistes... Mais sur le fond, rien ou pas grand chose. La faute à un système où, par définition, il n'y a pas d'opposition dans la mesure où tout le monde a, à proportion de ses forces apparentes, une part du gateau. C'est exactement comme la première république italienne, mais avant Mani Pullite. Donc une liste professionnelle de policiers, pourquoi pas... Ce qui branle, il faut le pousser.

Écrit par : caton | 03/08/2009

Une petite consolation, Minet : il reste un bon mois de "vacances", un peu comme le calme avant la tempête... Par ailleurs, je ne partage pas l'avis de mon préopinant. Il n'est pas vrai que l'opposition n'existe pas : elle est tue simplement. De plus, tout le monde n'a pas sa part de gâteau! Les nantis du CE, certainement, malheureusement mais tous ceux qui se présentent à la députation ne sont pas dans ce cas; certains grâce à leur parti occupent des planques alors que d'autres peinent à boucler les fins de mois, exclus même de certains postes pourtant publics. C'est bien la peur de la mort qui est en jeu et non un sentiment de satisfaction générale. La politique n'est pas un jeu (sauf pour lesdits nantis.)

Au fait, vous allez lancer votre liste? Ou trouverez-vous chaussure à votre pied parmi les groupes candidats. (Perso, je suis à votre disposition pour en discuter avec vous. Vous avez mon adresse mail et me reconaîtrez sans difficulté.)

Cordialement

Écrit par : Roxane | 03/08/2009

Ce qui m'étonne, c'est que vous faites l'impasse sur les votations fédérales, cantonales et municipale du 27 septembre.

Hausse de la TVA, hausse de l'impôt auto, OMC sont au menu. Rien qui intéresse la police ?

Quant aux votations du 29 novembre, l'âpreté de la campagne concernant les minarets provoquera sans doute un fort taux de participation.

Écrit par : J. Nizard | 03/08/2009

Merci chers lecteurs, visiblement le Minet a besoin de vacances,

Assemblée fédérale et pas nationale, corrigé ..

Votations du 27 septembre, corrigé ..

Pour le reste, la date de dépôt d'une dernière liste est le 24 août avant midi .. ;) tic tac - tic tac - tic tac ..

Écrit par : Minet | 03/08/2009

pose une liste minet, on votera pour toi

Écrit par : fab | 03/08/2009

Alors bonnes vacances, bien méritées. Et beaucoup espèrent qu'une liste de policier-ère-s sera bien déposée avant le 24 août. Il est temps que les lois concernant la sécurité soient faites par celles et ceux qui l'assument tous les jours.

Écrit par : j.nizard | 04/08/2009

Je suis impatiente de voter Rochat au Conseil d'Etat en novembre prochain. Du sang neuf dans une tête d'expérience, capable de comprendre et de travailler avec toutes les composantes: c'est Isabel le Suisse Label!

Écrit par : Martine | 04/08/2009

Mais pourquoi tant de pessimisme !
La seule FORCE EST L'OPTIMISME ! ...et OUI !
Au lieu de se replier sur ses soucis, il faut commencer déjà à SECOUER toutes celles et tous ceux qui font de l'ABSTENTIONNISME ! Car le vrai problème vient précisément de cette masse silencieuse, hypocrite et très souvent râleuse, qui est la première à tout critiquer !
Dans un pays comme le notre où nous avons la chance que la DEMOCRATIE soit DIRECTE, je pense qu'il faut commencer à tancer, voire punir "gentiment" tous "ces escargots" qui se reposent sur la décision des autres et qui osent se permettre de tout critiquer.
Sur le 30 -40 % de votants habituels de cette République, les autres (abstentionnistes) ne méritent qu'un coup de pied dans le c... ! Désolé de ma franchise !
Nous avons la chance de vivre en démocratie (et une des plus vieille et des plus belle du monde) et voilà que certaines personnes ne veulent pas s'en servir !!!????
Voilà le vrai problème de Genève !
Les genevoises et le genevois DOIVENT S'IMPLIQUER. Un point c'est tout ! C'est la seule manière de faire évoluer les choses.
Amitiés
Coucou

Écrit par : coucou | 04/08/2009

@Martine
"c'est Isabel le Suisse Label!" ?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

Écrit par : MUR | 04/08/2009

Bonjour Minet,

A coup sûr, le programme politique sera chargé, votations, élections.
Mais comme le dit très justement COUCOU, il faut s'impliquer, nous avons la chance de vivre dans une démocratie; toute idée nouvelle, un peu audacieuse et la bienvenue.
C'est en tous les cas ma vision de la politique, celle de soulever des sujets qui dorment dans des tiroirs, je me bats beaucoup pour la reconnaissance des proches aidants (les personnes qui en dehors de leur activité professionnelle apportent une aide aux personnes âgées et qui leur permettent de rester le plus longtemps possible au domicile avec l'appui de la Fondation de Soins et d'Aide à domicile).
J'abonde dans le sens de COUCOU, il faut absolument voter quelque soit son avis, tant de personnes ne peuvent pas le faire dans le Monde vivant dans une démocratie.
MINET, pourquoi ne vous présentez vous pas dans un Parti pour faire valoir vos idées ?
Bien à vous cordialement,

Béatrice FUCHS, Membre du Parti Radical Genevois

Écrit par : beatrice fuchs | 05/08/2009

Il ne faut pas se faire de soucis pour ces élections-votations communales, cantonales et fédérales : nos deux "libéraux" genevois s'en font déjà beaucoup pour nous ! Croyez-moi, à coup sûr, ils s'en beaucoup beaucoup...
Quant à moi, j'irai à la chasse aux morpions pubiens en basse Narbonnaise comme pourrait le dire Jérome Estèbe.

Écrit par : Rollmops | 05/08/2009

Les commentaires sont fermés.