28/04/2009

Président de l'UPCP, dernier mandat.

Lundi 27 avril 2009, 2045, Walter SCHLECHTEN annonce à l'Assemblée Générale Ordinaire de l'UPCP qu'il va effectuer sa dernière année avec le mandat de Président. Il remettra celui-ci début 2010, lors de l'AGO de printemps. Cette annonce a été accueillie à la légère dans un premier temps par les membres présents. "Il changera d'avis d'ici là - Il ne peut pas nous faire ça - Il fera encore 3 ans, tu verras".

Pourtant, la décision du Président de ce syndicat est ferme et définitive, car mûrement réfléchie et irrévocable.

Après une année compliquée comme Secrétaire général en 2006, comme second d'Alain DEVEGNEY, un exemple de loyauté et de franchise, il vient de termier sa deuxième année de présidence.

La première, en 2007, avec les très grosses négociations sur le 13ème salaire, ainsi que sur le statut des fonctionnaires, l'inaptitude à la fonction et les sanctions disciplinaires, aura été une mise en bouche copieuse.

L'année dernière, soit en 2008, avec l'Euro08, le mouvement social et de colère des policiers d'octobre à janvier, le conflit avec la Commission des Finances, le DI, la Cour des Comptes, Champ-Dollon et l'opération Cadenas, le rapport ANNONI, représente un plat de résistance déjà indigeste.

2009 c'est déjà la réorganisation de la Police, la nouvelle grille salariale, des groupes de travail avec le DI et le DF, l'âge de la retraite, les indemnités, le recrutement, un menu gargantuesque.

Pourtant, s'il a l'estomac assez solide, il a probablement compris que rien ne sert d'avoir les yeux plus gros que le ventre. Comme dans tous les bons restaurants, une fois que l'on a dégusté l'ensemble du menu, l'on ne revient jamais tout de suite à cette même table, histoire de prendre du recul, pour redonner goût à nos envies, à nos papilles, de découvrir de nouvelles saveurs.

Minet va terminer le menu proposé, car motivé et motivant, il va même manger du lion, mais soyons certain qu'il ne reprendra pas un supplément, sous risque d'indigestion. Car rien n'est pire que de tenter de digérer le mensonge des hommes, les promesses non tenues des uns et les belles paroles des autres. La politique est un plat indigeste qui manque de sel, de poivre et de franchise.

Minet5.jpgNos citoyens méritent mieux que ces gens qui préfèrent nuire à la police en lieu et place de lutter contre la criminalité en constante augmentation, tout comme la violence dans nos rues, en donnant de véritables moyens à nos policiers.

Minet retournera alors en rue, faire son métier de coeur, flics de rue, au service des citoyens genevois.

 

 

Commentaires

Bonjour, les gendarmes et les journalistes vont sans doute vous regretter. Accepteriez-vous une interview vidéo pour expliquer cette annonce très anticipée? Bonne journée et bien à vous.

Écrit par : JF Mabut | 28/04/2009

Rassurez-vous l'interview serait comptée en heure sup, évidemment.

Écrit par : Djinius | 28/04/2009

Monsieur
Je n'ai souvent pas été d'accord avec vous et vos positions. Par contre, comme
vous, je ne supporte pas les promesses non tenues. Je sais aussi que le métier
de "flic" n'est pas une sinécure.
Bonne journée

Écrit par : bidouille | 28/04/2009

J'espère que son successeur saura réparer les dégats d'une attitude souvent outrancière !!!

Écrit par : Jean-Bernard Busset | 28/04/2009

J'espère aussi que son successeur saura ne pas être outrancier, mais bien plus agressif que lui et qu'il portera la colère de ses collègues en rue, en stoppant toutes ces négociations qui ne sont qu'un jeu de dupe pour le gouvernement. Un peu de changement fera du bien, vous avez entièrement raison.

Écrit par : Minet | 28/04/2009

Je ne doute pas que vous mettrez à profit cette dernière année de mandat pour mener à bien les négociations avec le Conseil d'Etat que je suivrai, soyez en certain, avec intérêt et attention. Il y va de l'intérêt général et de celui du métier que vous exercez vous et vos collègues (notamment la revalorisation en début de carrière).
pierre losio
député

Écrit par : pierre losio | 28/04/2009

Hommage à Minet !
Merci bien sincèrement à toi, de donner tout ton temps, de ton énergie et de ta foi en cette profession en défendant l'ensemble de celle-ci.
Ce que tu fais est bien plus que méritoire. En effet, il est devient de plus en plus rare de nos jours de trouver des personnes dévouées pour défendre l'intérêt des autres.
Je te félicite de te battre pour cette corporation trop souvent salie par des êtres ignares et pauvre d'esprit.
Celles et ceux qui se permettent de te critiquer ne te connaissent malheureusement pas ! Ils ne te jugent que par leurs "à priori" et (heureusement) cela ne compte pas !.
Merci Minet pour tout ce que tu offres à l'ensemble du Personnel de la Gendarmerie et le soutien que tu offres gratuitement à l'ensemble de cette noble corporation.
Ta décision d'arrêter la présidence t'appartient. Sache que, comme la charrue dans un champ, tu as préparé de magnifiques sillons prêts à recevoir les semences de tes successeurs. Tu es et resteras un GRAND PRESIDENT qui mérite tout le respect d'un homme engagé pour la cause des autres, AVEC LE COEUR !!!!
Bravo et MERCI à toi.
Coucou

Écrit par : coucou | 28/04/2009

Hommage à Minet !
Merci bien sincèrement à toi, de donner tout ton temps, de ton énergie et de ta foi en cette profession en défendant l'ensemble de celle-ci.
Ce que tu fais est bien plus que méritoire. En effet, il est devient de plus en plus rare de nos jours de trouver des personnes dévouées pour défendre l'intérêt des autres.
Je te félicite de te battre pour cette corporation trop souvent salie par des êtres ignares et pauvre d'esprit.
Celles et ceux qui se permettent de te critiquer ne te connaissent malheureusement pas ! Ils ne te jugent que par leurs "à priori" et (heureusement) cela ne compte pas !.
Merci Minet pour tout ce que tu offres à l'ensemble du Personnel de la Gendarmerie et le soutien que tu offres gratuitement à l'ensemble de cette noble corporation.
Ta décision d'arrêter la présidence t'appartient. Sache que, comme la charrue dans un champ, tu as préparé de magnifiques sillons prêts à recevoir les semences de tes successeurs. Tu es et resteras un GRAND PRESIDENT qui mérite tout le respect d'un homme engagé pour la cause des autres, AVEC LE COEUR !!!!
Bravo et MERCI à toi.
Coucou

Écrit par : coucou | 28/04/2009

Merci Coucou .. Rive a été une belle école de la vie, nous en sommes un exemple vivant ;)

A plus mon ami, mort aux cons, et il y en a !

Écrit par : Minet | 28/04/2009

A Coucou,
Je ne sais pas qui tu es mais je te remercie de ce que tu viens d'écrire, j'en ai les larmes aux yeux et Minet sait sans doute pourquoi...
Merci de cet hommage que tu lui rends, car peu de gens se doutent de l'implication et du coeur qu'il met dans l'accomplissement de sa tâche de président.
Et je sais qu'il montrera autant d'énergie et de générosité à seconder le futur président dans la reprise du mandat.
Car, n'en déplaise à Mr Busset, ce qu'il a pu prendre pour un comportement outrancier, n'est que le reflet de l'implication que Minet a en vers ses collègues, sa profession et les citoyens genevois.
Je ne sais pas qui prendra la future présidence, mais nombreux de ses collègues sont bien moins modérés que lui. Si l'on devait les écouter, les grèves continueraient et la police aurait déjà manifesté dans nos rues.
Vous avez à faire à une bombe à retardement dont seul un artificier de talent saura maîtriser l'explosion.

Écrit par : feline | 29/04/2009

Mon brave Minet, un mot :

M E R C I


Aux noms de tout les administratifs même si nous avons rien avoir avec vous, car tu nous as mis dans le même panier qu'eux pour l'euro et grâce à toi nous avons eu un peu de reconnaissance.

Encore milles merci et j'espère que ton successeur sera aussi combatif!

Gros bisous

A bientôt

Lycos

Écrit par : Lycos | 29/04/2009

Ben dis donc, cette magnifique phrase qu'est:

"mort aux cons, et il y en a! " me fait bien rire...

En effet, un homme de terrain sait parfaitement qu'on est toujours le con de quelqu'un... Donc attention avec ces phrases aussi péremptoires.

Bonne retraite Président, et surtout bon retour sur le terrain à plein temps

Écrit par : Bon vent | 25/05/2009

"mort aux cons, et il y en a" ! personnellement ne me fait pas rire.
Si cette phrase se veut péremptoire...., c'est bien le signe d'une vraie fatigue due à quelqu'un qui s'est "battu" longtemps et honnêtement pour le SEUL INTERÊT du personnel de la Gendarmerie genevoise dans son ensemble, en ayant que très peu (malheureusement) été écouté!
L'autre phrase très narcoise : "Bonne retraite Président, et surtout bon retour sur le terrain à plein temps" démontre un pauvre dénigrement à une personne qui, jusqu'à ce jour, a sacrifié son temps et ses loisirs pour les autres.
Connaissant bien "Minet", il sera "de toutes façons" un excellent élément dans le terrain, vu qu'il connaît et maîtrise très bien cela. J'espère qu'il pourra mieux profiter de ses loisirs et de ses proches.
A bon entendeur !
Avec mes respectueuses salutations
Coucou

Écrit par : coucou | 25/05/2009

Bonjour Monsieur Schlechten,

J'espère pour votre corporation qu'elle aura à votre succession une personnalité de votre trempe et une résistance aux épreuves du bras de fer des politiques.

La gauche nie les problèmes de violences et de criminalités, elle a les gardiens de la République en horreur parce qu'elle possède son propre système répressif bien intégré dans sa culture de par son style et sa manière d'être avec les siens. La police aurait bonne audience pour elle si cette dernière se réduit à ne traduire que ceux qu'elle livre.
La droite a ces même velléités. Pour elle, la police ne devrait être qu'une armée d'exécutants bon marché. Si on qualifie les militaires de chair à canons, la droite considère la police comme des bouc-émissaires, ses hommes, bons à prendre des coups. La police, recours constant, doit lui coûter le moins cher possible.

Dans une telle configuration, les politiques méritent que la police déserte notre canton. C'est peut-être déjà fait, puisque ce dernier a du mal à recruter.
Je soupçonne nos politiques de vouloir privatiser la police comme au Kosovo où pullulent des hommes surarmés des officines privées qui acceptent des mandats en tous genres. Ces polices privées qui peuvent sans distinction, comme dans certaines dictatures, remplir d'autres missions totalement étrangères au maintien de l'ordre et de la sécurité publique. Je songe aux tueurs à gage.

Justement, pour améliorer quelque chose dans notre fonctionnement politique, je pense que vous devriez vous y lancer. Pas tous les députés sont lâches, achetés ou incapables. Une liste qui offre une alternative, offre à la société les premiers rudiments du changement.
Un exemple encourageant: Monsieur Cerutti qui fut décrié a fait un excellent magistrat à Vernier. Il a réussi à surmonter le lynchage général et à prouver qu'il est un citoyen comme bien d'autres et la bonne qualité de son travail de conseiller administratif est loin d'être démentie.
Alors, pourquoi pas vous ?

Je vous adresse mes sincères compliments pour votre présidence dévouée,
mes regrets que vous quittiez déjà la corporation,
ainsi que mes meilleurs messages... Peut-être un futur ouvrage sous votre plume!?

Nepotin

Écrit par : Nepotin | 12/07/2009

Les commentaires sont fermés.