19/02/2009

"Policiers Municipaux"

Le « Pyromane » ne veut pas attendre le résultat du vote du Grand Conseil de ce soir, au sujet du projet de loi sur les ASM, car il en connaît malheureusement la réponse.

 

Genève va se retrouver avec une quatrième police sur le canton, ridicule politique de nos élus, incapables d’avoir une vision d’avenir, pire encore d’avoir une réponse crédible à nos problèmes de société, pour lutter contre la criminalité galopante.

 

- Ainsi nous aurons la gendarmerie, dont le cahier des charges est clair, mais dont les priorités hiérarchiques et politiques le sont moins, au détriment de la volonté des gens d’armes de travailler en rue pour lutter contre la criminalité, au service de sa population. Le temps de travail dévoué à la Genève Internationale et sportive gangrène les priorités sécuritaires de ce corps uniformé.  

 

- Nous aurons la Police Judiciaire, qui elle aussi en manque d’effectif, ne peut plus gérer les petites enquêtes judiciaires, tout en voyant arriver au loin un nouveau code de procédure pénal qui ne devrait pas faciliter les conditions de travail de ces policiers.

 

- Nous aurons également la Police de Sécurité Internationale, entité en pleine refonte, avec des statuts nébuleux et un cahier des charges restreint, alors que politiquement et hiérarchiquement l’on veut transformer ces collaborateurs en policiers, en deux ans, avec une formation continue accélérée, dans la précipitation, sans le recul nécessaire sur l’avenir de ce corps issu d’une première réorganisation catastrophique dans son élaboration. Vite fait, mal fait.

 

- Et pour finir, une Police Municipale, dans laquelle ne travaillera aucun policier, puisque le personnel de ce nouveau corps ne pourra légalement pas porter ce titre. Malheureusement cette dénomination correspond à un métier, une profession qui existe, non pas par quelques charges de police, mais par l’ensemble de sa mission, de son statut, de sa formation, de ses prérogatives, de sa capacité légale de faire usage de la contrainte notamment.

 

Ces gens devront dans de nombreux cas faire appel à la police cantonale, pour des contrôles, des remises, ou pour finir l’intervention commencée. Certes certaines missions seront entièrement accomplies par ce nouveau corps, mais si c’est au détriment du travail de proximité que les ASM effectuent actuellement avec succès, nous nous retrouverons avec un serpent qui se mord la queue.

 

Suite à ce vote que je devine, nous allons nous retrouver dans une situation que nous connaissons déjà avec la PSI. Certains ASM, pardon Policiers Municipaux, voudront obtenir le brevet fédéral de Policier, en utilisant cette nouvelle loi, faisant ainsi abstraction des formations nécessaires, des conditions d’entrée au corps de police, voire même de la différence entre ces métiers.

 

Je l’ai souvent déclaré, je vais le redire. Un ASM est un îlotier de quartier, de commune, de qualité. Il effectue des missions que la gendarmerie n’a plus le temps de produire. Il est une source de contacts et de renseignements. La prévention fait partie de ses prérogatives, surtout dans un travail de proximité, auprès des jeunes, des écoles, des habitants d’un quartier. Ils ne sont pas policiers et c’est une erreur que de leur donner ce titre. C’est mentir à notre population que de laisser croire qu’il y aura plus de policiers à Genève, ce qui est faux.

 

Le métier d’ASM devait être reconnu et le cahier des charges de ce corps revu, afin qu’un agent puisse commencer et terminer son travail, dans le domaine qui l’occupe. Mais de créer une « nouvelle police » à Genève, ce n’est que produire un tour de magie pour présenter une situation que ne sera qu’illusoire.

 

Et pendant ce temps, nos gredins continuent de détrousser nos citoyens. Je vous pose la question, où est la vision d’avenir pour la sécurité des genevois dans ce vote ?

 

 

Commentaires

La PSI devrait, à mon sens, disparaître. Elle n'a pas grand chose à faire et les tâches redondantes sont données aux privés.

Côté organisation, il faudrait trois polices romandes à savoir: judiciaire, gendarmes et anti-émeute. Les ASM devaient être présents 24h/24 et gérer les délits de la ciculation.

Écrit par : Riro | 19/02/2009

Franchement Minet, qu'est-ce que tu as contre les ASM???
Je ne fais pas partie de ce corps ni de la police ni d'aucun corps constitué, mais je suis l'actualité politique genevoise depuis de nombreuses années. Je remarque donc que par rapport à mon message sur ton message "guerre des polices" ou je te fais remarquer que vous, les gendarmes, ne faite pas le boulot pour lequel vous êtes payé, et ceci pour différentes raisons qui ne sont pas toutes de votre faute, je ne reçoit une réponse que partiel.
Je vais donc rappeler quelques faits:
Les testes d'admission sont les tests de la gendarmeries... si ils sont mauvais discutez en avec vos chefs...!
La formation de base est dispensée par....la gendarmerie.... même commentaire
Ce corps doit accomplir des tâches de polices donc je vois pas le problème de les appeler "police municipale" et "agent de police municipale" comme c'est demandé dans la loi
A certains moments, il faut reconnaitre qu'on a besoin d'aide et ne pas hésiter à la demander. Je ne prétend pas que le système sera parfait, mais il aura au moins le mérite de donner un nom que tout le monde comprend à des agents qui exécutent des tâches de polices. Même si pour ça il faut froisser un peu la fierté de quelques gendarmes à l'égo surdimensionné.
Pour finir, je dirais que vous feriez mieux de tendre la mains aux agent de la police municipale, de manière à travailler ensemble pour le bien de toute la société, plutôt que de créer une guerre stupide et qui fait du tord au 2 corps.

Écrit par : petit gris | 19/02/2009

Monsieur le président du syndicat,
Le GC va dans quelques minutes voter le PL 10121-A instituant les mesures d'éloignement dont je doute fortement de l'efficacité. cette disposition a été vigoureusement soutenue. par le groupe MCG. Tout à l'heure nous allons aborder le PL qui fait l'objet de votre blog. Cette mesure d'éloignement figure justement dans le PL sur les ASM où il est prévu d'attribuer cette compétence de mesure d'éloignement aux ASM. Comme je voulais disais récemment on dérive peu à peu vers une nouvelle police (elle risque bien de s'appeler police municipale) que vous dénoncez (ce n'est effectivement pas le même métier). Je me réjouis de voir quelle sera la position du MCG qui se fait le champion de la défense de la gendarmerie et de la police et si il est prêt à accorder des compétences de police aux ASM. Juste question de vérifier la cohérence des uns et des autres
Je crois savoir que vous connaissez ma bonne foi.
P.Losio

Écrit par : pierre losio | 19/02/2009

Moi, je n'y comprends rien avec ces polices parallèles ou perpendiculaires.

Ce que je vois, c'est qu'il y aurait une Race des Seigneurs,, les gendarmes, et que toutes les autres polices seraient des Untermenschen, à leur botte.

Écrit par : j.nizard | 19/02/2009

J'assume toujours mes propos, mais seulement ceux que je tiens.

Je n'ai rien contre les ASM, je le redis. Je suis simplement contre le fait qu'ils portent l'appellation de Police Municipale, ceci pour diverses raisons expliquées à moult reprises.

Ce que je peux vous dire, c'est que j'ai des amis ASM, et que ceux-ci ne veulent pas devenir policiers. Ils veulent garder les prérogatives qui sont les leurs dans ce magnifique travail de proximité. Par contre, je connais aussi quelques ASM qui ne veulent qu'une chose, c'est devenir policier, pour chasser le crime, les vendeurs de drogue, les voleurs, contrôler à tout va des suspects en rue. Mais ce travail là, ce n'est plus le travail d'îlotage d'un ASM, c'est un autre métier, celui de flics. Ces gens avaient la possibilité, et certains l'ont fait, sans succès, de passer les examens pour entrer à l'école de gendarmerie. Donc si demain ils deviennent flics, c'est alors toutes, oui je dis bien toutes les prérogatives Police, qu'il faudra donner à cette nouvelle police (levée de corps, accident avec blessé, violences domestiques, etc) avec les tonnes de paperasse qui vont avec. L'obtention du brevet fédérale de policier deviendrait alors aussi obligatoire, et le port d'une arme à feu également. Je ne crois pas que les communes soient prêtent à dépenser des centaines de milliers de francs en formation, matériel, locaux, salle de rétention, pour enfin avoir leur "police municipale". Car en définitive, ce que cache se projet de loi, c'est aussi la décharge des coûts de sécurité du canton sur les budgets des communes.

Écrit par : Minet | 20/02/2009

D'abord un mot pour "Petit Gris". Ce que Minet veut dire, et je le soutiens car je suis du même avis, c'est que chacun a son job. Les ASM plutôt un travail d'îlotier, la PSI plutôt un travail de sécurité des Organisations internationales et la Gendarmerie la sécurité publique. Quantité de membres des ASM et de la PSI ont eu la possibilité de changer de corps mais n'ont pas réussi les examens. On retrouve d'ailleurs également ce genre de personnes chez SECURITAS, PROTECTAS, et autres "polices" parallèles. Une fois pour toutes, il faut garder à l'esprit que les portes ne sont pas fermées chez nous. Soyons simplement clairs : l'ASM qui veut être policier, qu'il fasse le nécessaire pour nous rejoindre. Les choses semblent claires comme de l'eau de roche : lorsqu'ils ont auront récupéré le mot "police", il demanderont l'arme à feu, le bâton tactique, le spray au poivre. Récemment un agent municipal me disait que depuis qu'ils ne s'appellent plus "police" (car un temps c'était le cas), les citoyens ne le respectent plus. Moi je dis que le respect se mérite. On ne peut pas avoir un métier d'îlotier de proximité et se comporter en Rick Hunter et espérer le respect.

Je précise que moi aussi j'ai des amis et même des membres de la famille ASM et que je n'ai strictement rien contre eux. Comme d'habitude, il faut faire attention de ne pas mettre tout le monde dans le même panier. Mais il faut reconnaît qu'il y a trop d'hommes en uniforme d'ASM qui actuellement couchent et menottent le citoyen sur le trottoir pour un mauvais stationnement. Que vont-ils devenir lorsqu'ils s'appelleront "police".

Une dernière fois : que les ASM fassent leur travail d'îlotage et de tâches de circulation et que celui qui veut s'appeler police, qu'il s'engage chez nous en passant les examens ad hoc.

Écrit par : merlin | 20/02/2009

Je reviens de la rue de l'Hôtel-de-Ville 2-4. La dénomination "Police Municipale", contestée par un amendement, a survécu comme prévu. Nul doute que le projet de loi va donc être voté ainsi.

Mais après, comme l'a très bien expliqué le député Golay, pas le Brigadier, il faudra du courage à nos députés pour aller au fond des problèmes et de cette réflexion, car les gendarmes ne vont pas rester indéfiniment les "secrétaires" de la future Police Municipale, ni ses enquêteurs, ni ses repreneurs, comme en a été le cas de nombreux mois avec la PSI, et ce n'est pas fini.

"Dis-maman, c'est qui le monsieur, un contrôleur TPG ou un Policier ? C'est un agent de la Police Municipale mon petit, il n'a pas d'arme et n'est pas policier, alors il devra probablement appeler la gendarmerie pour terminer sa tâche". ABE

Écrit par : Minet | 20/02/2009

Le débat du nom est vraiment l'arbre qui cache la forêt.
Je pense et je ne suis pas le seul le député Golay l'a dit, que la solution viendra en réfléchissant ensemble, pas en s'entredéchirant.
Il y a un pourcentage de con dans le monde entier, les gendarmes ne sont pas à l'abri..ils ont leurs pourcentage comme les ASM. Des flics qui commetent des abus d'autorité il y en a aussi, j'ai vu un flic mettre un cou de genou a une gonzesse MENOTÉE, uniquement pour la faire entrer dans une voiture, alors qu'elle n'opposait aucune résistance. J'étais là depuis le début de l'intervention et tout se passait pacifiquement jusqu'à l'arrivée de la police. Les ASM ne pouvaient juste pas emmener cette personne au poste car ils n'en avaient pas les moyens et ont du faire appel à une patrouille.
Donc... les abus...
Maintenant, je suis sur que si Minet ou Merlin vous prenez la peine de discuter avec les ASM que vous connaissez, vous verrez que la majorité ne veut pas vous prendre votre boulot. Ils veulent juste pouvoir faire leur travail de A à Z et de ce fait, vous décharger des tâches administratives suite à leurs interventions.
Maintenant, il est vrai que se sont des ilotiers. Ils le revendiquent même pour la plupart. Mais dans le rôle d'ilotier, il y a aussi des tâches répressives qui entrainent des conflit avec les autres participants. Ne me dites pas que vous, gendarmes, n'avez jamais été pris à parti par des jeunes que vous devez sortir d'un préau d'école à 22h alors qu'ils ont abusé de produits stupéfiant et d'alcool??? je ne vous croirais pas!!! Dans ce genre de situation, un ASM, si il ne veut pas faire encore appel à une patrouille de gendarmerie, doit avoir les moyens de faire appliquer les prérogatives qui lui ont été donnée. Ils ne demandent pas d'armes à feu, mais des moyens de contraintes qui ont fait leurs preuves tel le bâton tactique. Le spray au poivre ils l'ont déjà, et sont même formé à sont usage par la gendarmerie. Il faut relevé, que depuis 2000 et l'entrée en vigueur de la loi ASM, il n'y a pas eu d'abus relevé du spray par des ASM, cela prouve un certain professionnalisme!!

Maintenant, je vous lance un défi, vous êtes le président de l'UPCP, je vous défie de prendre contact avec les présidents des syndicats des ASM, et de vous mettre autour d'une table pour voir ce qui peut et doit être changé. Comment faire pour ne pas surcharger de tâches administratives la gendarmerie suite à des interventions ASM. Ceci en écoutant aussi les désires et en comprenant les besoins des communes qui payent ces agents. Connaissant personnellement les 2 président, je sais qu'ils seraient très content d'une telle démarche de votre part et que de cette manière, vous prouveriez que vous n'êtes pas l'anti-ASM forcené que vous laissez paraitre.

Mais j'avoue que je n'y crois pas trop...

Je cite: "Dis-maman, c'est qui le monsieur, un contrôleur TPG ou un Policier ? C'est un agent de la Police Municipale mon petit, il n'a pas d'arme et n'est pas policier, alors il devra probablement appeler la gendarmerie pour terminer sa tâche". ABE

Donnez lui les moyens, au lieu de casser construisez!!!

Il est plus facile de paraitre fort en cassant qu'en prouvant sa valeur, mais face à des gens intelligent, c'est moins constructif...

ABE

Écrit par : Petit gris | 20/02/2009

Cher Petit Gris,

Selon vous je suis un anti-ASM forcené .. Je crois que c'est vous et quelques lecteurs qui manquez de clairvoyance dans l'interprétation de mes propos. Je vous défie de me prouver votre malhonnête insinuation.

Enfin, je vous affirme qu'il est tout à fait possible de sortir 15 ados d'un préau d'une école, juste avec la "tchatche". L'autorité et le respect se méritent par le comportement et l'approche respectueuse de l'autre, pas par un nom, une couleur d'uniforme ou un spray au poivre .. ABE

C'est bien mal me connaître que de me prêter le visage du démon anti-ASM, mais c'est bien me cerner que de supposer qu'une bonne discussion avec M. NICOLET serait riche et constructive.

L'avenir nous dira qui avait raison, mais je suis certain qu'il fallait modifier votre cahier des charges et votre statut avant de vous donner une nouvelle appellation.

Écrit par : Minet | 21/02/2009

Bonjour Minet,

Navré que cette nouvelle loi vous crée autant de soucis...

A ma connaissance, il y a déjà eu plusieurs discutions autour d'une table avec l'UPCP... Toutes les propositions ont étés déboutées séance tenante, je dirais même que vous ne nous avez pas écouté...

Concernant vos propos, ils sont durs à lires. Vous faites exprès d’employé des mots qui ne sont pas ceux qui ont été demandé ex. policier municipaux… Le vrai terme est AGENT DE POLICE MUNICIPALE.

Je comprends pourquoi il est difficile de trouver des solutions si on joue avec les mots, c’est malsain.

Je n’en rajouterais pas plus, je regrette ne pas vous avoir croisé vendredi soir. J’ai appris que vous êtes rapidement parti quand le terme d’AGENT DE POLICE MUNICIPALE à été accepté… Je comprends mieux, le partit MCG et vous c’est pareil…

A bon entendeur.
Gonzo.

Écrit par : Gonzo | 21/02/2009

Gonzo, votre commentaire est ridicule, désolé.
Un, je ne parle pas de Policiers Municipaux dans mon texte, c'est juste le titre. En mode d'écriture, il laisse entendre que pour la suite de l'histoire, et la fin de celle-ci, il me parait peu probable que vous ne demandiez pas à obtenir le certificat de policier, car c'est le but premier recherché par certains de vos membres.
Deux, si vous étiez aussi bien renseigné, on vous aurait dit que j'étais accompagné, j'ai aussi une vie privée, sachant que de plus je suis en vacances. Donc je suis venu écouter ce qui m'intéressait, pour le reste, bof .. Les charges des communes ou la redistribution des revenus, qui était je vous le signale l'élément politique principal de cette loi (transfert de charges du canton sur les communes et rentrée d'argent sur les revenus des amendes pour le canton).
Trois, c'est bien mal me connaître que de déclarer que le MCG et moi c'est pareil .. Ouvrez vos yeux et analysez un peu les choses avant de dire des .. stupidités. M. Moutinot, qui n'est pas du MCG, a très bien expliqué pour quelles raisons la dénomination de Police municipale n'était pas heureuse, tout comme Mme PURRO, socialiste elle aussi. On vient de créer une Police Municipale sans policiers municipaux, une genevoiserie de plus. ABE

Écrit par : Minet | 21/02/2009

...impressionnant !

Je voulais également vous remercier pour la pub que vous faites autour de vous.

Merci.

A bon entendeur.

Gonzo.

Écrit par : Gonzo | 21/02/2009

Je pense que la parution ici de l'article rédigé dans le dernier bulletin de l'UPCP démontrerait l'estime dans laquelle est tenue la fonction d'ASM par le comité de votre syndicat.

Heureusement, nous avons conscience que cette façon de penser n'est le fait que d'une minorité dont vous êtes le porte-parole nauséabond.

Continuez à vomir votre bile ça doit vous soulager, mais sachez que j'en ai autant à votre sujet, que pour moi vous n'êtes qu'une toute petite personne qui ne mérite pas plus que ces quelques lignes.

Écrit par : bolou | 21/02/2009

Je n'arrive pas à comprendre cette haine qui vous anime. Vous me prêtez des intentions qui ne sont pas les miennes, ni celles de mon comité, ni celles des gendarmes.

Les propos tenus, toujours élogieux sur votre travail de proximité et d'îlotier, ne sont que le reflet d'une réalité nécessaire dans la société actuelle. Il y a du travail pour tout le monde, mais personne n'a la volonté, voire le courage de redistribuer un cahier des charges à chaque entité.

Certes nous ne voulons pas que les ASM deviennent des policiers, en gardant leur cahier des charges actuel, car cela reviendrait à créer une police de petites prérogatives, sans fondement. Soit vous êtes policiers, et vous sortez de votre école de formation avec un brevet fédéral, en étant disposés à en subir toutes les contraintes, soit vous restez sous votre statut actuel, mais dans ce cas l'on ne peut décemment pas parler de personnel policier.

Pour quelle raison votre centre de formation ne produit il pas encore de policiers brevetés ?
Pour quelle raison vos chefs refusent que l'on vous octroie de nouvelles missions ?
Pour quelle raison nos politique n'ont pas, dans la dernière loi votée, opté pour une Loi sur la Police Municipale, avec des agents brevetés, et enfin un statut clair ?
Pour quelle raison existent les ASM historiquement, à travers leurs missions, leurs charges, leurs domaines de compétence ?
Ce n'est pas moi qui devrais poser ces questions, mais nos Députés !

Bon courage à vous collaborateurs de la Police Municipale, car l'on vient de vous donner un titre sans vous octroyer les moyens de pratiquer votre profession valablement. Ce n'est pas pour vous critiquer que je dis cela, mais pour vous soutenir, car vous risquez de vous retrouver dans la même situation catastrophique que la PSI, qui nage dans une zone d'ombres, sans de réelles garanties pour l'avenir, avec une politique des "petits pas" !

Écrit par : Minet | 22/02/2009

bojou, je vous invite à me contacter pour me montrer l'article dont vous parlez car depuis plus de 4 mois nous n'avons pas parlé des ASM dans le bulletin de l'UPCP.

Tout comme je n'ai jamais écrit que "les ASM étaient des résidus de poubelles de parcs publics", comme indiqué par un ASM dans un blog.

Je suppose qu'un texte, que je n'ai jamais écrit, circule sous le manteau...

Écrit par : Minet | 22/02/2009

Bonjour tout le monde,
Personnellement je pense qu'il faut arrêter de se montrer en spectacle en diffusant des informations erronées et des prises de position qui n'apportent absolument rien.
Maintenant, il faut positiver et construire, avec l'optique que nous devons avant tout penser à optimiser nos missions pour le bien être de la population, ainsi que de nos autorités.
Il s'agit là d'une priorité.
Pour couper court... J'ai toujours eu de bonnes relations avec l'UPCP, même si nous étions pas d'accord sur certains points et je sais que nous allons continuer dans la même voie.
Bien cordialement.
Alain Nicolet (titulaire d'un certificat de policier)

Écrit par : Alain Nicolet | 22/02/2009

Si je comprends bien Minet, il a lui seul, le bouclier de la loi (réf. sketch de Fernand Reynaud)...

Écrit par : bidouille | 22/02/2009

Pour répondre à bidouille, non je ne suis pas le seul dans les communes, à avoir fait une école de formation reconnue pour l'obtention de ce certificat, mais c'était intéressant de le relever. De même que je signe de mon vrai nom mes écrits.

Écrit par : Alain Nicolet | 22/02/2009

Bonjour,

A lire les commentaires désagréables qui visent le président de l'UPCP, on se dit que certains détectent la menace comme un aveugle au milieu d'un carrefour. Les seuls ennemis des uns et des autres sont la délinquance et ceux qui choisissent de ne pas respecter nos lois. Qu'ensuite certains décident de multiplier le nombre d'uniformes dans un canton pour satisfaire les égos et les susceptibilités des uns et des autres en année électorale relève du niveau zéro de la vision politique et stratégique. Pensez-vous vraiment que les besoins sécuritaires du citoyen consistent à faire respecter, à la seconde près, les minutes que l'horodateur à généreusement allouées à son camarade de parking alors que, dans le même moment, plusieurs dizaines de cambriolages sont commis chaque jour ? Pensez-vous vraiment que la vérification millimétrique des places occupées par les maraîchers le samedi matin est d'une importance telle qu'elle autorise le développement de divers trafics dont la simple vision est insupportable pour le citoyen de base ? Espérez-vous que les délinquants divers que nous connaissons vont bientôt - enfin ? - adapter leurs horaires pour cesser de nous importuner après 18h00 ?
Pourrions-nous simplifier tout ceci et espérer pour notre canton une seule police, avec la même formation, les mêmes prérogatives, le même armement et la même mission générale ? Et le même uniforme...?

Écrit par : persifleur | 22/02/2009

Cela fait trois jours que je lis ce que vous écrivez tous, tant sur les ASM que sur la police.
Et je trouve que vous dépensez tous une belle énergie à vous tirer dans les pattes.

Nous avons une ville et des habitants qui ont envie d'ordre et de sécurité.
Nous avons une police surchargée et des hommes fatigués.
Nous avons une police municipale qui est là depuis très longtemps.

Et si nous prenions le temps de nous dire que tous ces agents peuvent être complémentaires au lieu de se faire concurrence.
Notre police, tout corps confondu, dans son organisation, ne répond plus aux besoins de notre grande citée et de sa population.
De plus je continue à dire que les conditions de travail de la police sont telles que les hommes et les femmes qui y travaillent ne pourrons pas continuer longtemps à effectuer leur tâche correctement......
Selon moi la police municipale est une police de proximité, que ce soit en ville ou dans les communes, leur cahier des charges doit être modifié de façon à ce qu'ils puissent efficacement décharger la gendarmerie.
Si leur cahier des charges change, il faut aussi que leur formation évolue et pourquoi pas un brevet cantonal ou fédéral de policiers municipaux.

Nous essayons de faire du nouveau avec du vieux et cela ne convient à personne.

Nous avons des politiciens qui sont élus et payée pour faire de nouvelles lois.

Je suis allée voir les débats du Grand Conseil et j'ai été choquée de voir des hommes et des femmes que l'on croirait dans une cours de récréation.
Il grignotent des biscuits, téléphonent à tout va, se lèvent à n'importe quel moment, discutent les uns avec les autres et ne prennent pas la peine d'écouter ce que les autres ont à dire.

MÊME MA FILLE DE 7 ANS N'A PAS LE DROIT DE SE COMPORTER COMME CELA À L'ÉCOLE.

Politesse, respect, écoute et communication, ces gens ont perdu le sens de tout ceci!!!
Chacun pense à ce qu'il va dire et défend son os en pensant aussi à être réélu.
CE QUI EST CERTAIN c'est qu'aucun ne pensait aux intérêts de la population, de la police et des ASM.

MÊME MR MOUTINOT AVAIT DE LA PEINE À SE FAIRE ENTENDRE.

C'EST UNE HONTE.

Comment voulez vous qu'ils trouvent des solutions valables efficaces et durables s'ils travaillent dans ces conditions!!

En ce qui concerne les attaque directes contre MR SCHLECHTEN, je les trouves injustes et non justifiées.
J'ai passé quelques heures à relire les textes concernants les ASM et ce que je retiens de tout cela, c'est qu'il n'a rien contre cette profession, au contraire, je pense qu'il est très conscient de son utilité.
J'ai compris, dans ses écrits, que si les ASM redevenaient un corps de police, il faudrait que leur cahier des charges et leur formation répondent à leur nouvelle fonction et leur nouvelle appellation.
J'ai aussi compris qu'il voulait dire que la Police Municipale va se retrouver dans la même situation de flous que la PSI et que tout cela ne déchargera en rien la tâche de la Gendarmerie.
Je pense aussi qu'il a du respect pour les hommes et les femmes qui travaillent dans la police, tout corps confondus.
J'ai conseillé aux citoyens de se rapprocher de la police avant la manif anti WEF, afin de mieux communiquer, je conseil aux policiers municipaux de ne pas tourner le dos au Président de l'UPCP, mais de communiquer sainement avec lui. Je pense que Mr Nicotel ne serait pas contre mon avis.

ALORS OÙ EST LE VRAI PROBLÈME ?

Il faut réclamer une totale réforme de la police dans son entièreté.
Et créer des groupes de travail comprenant des hommes et des femmes de terrain et provenant de chacun des corps de police.

A fin de créer une police efficace avec des formations adéquates et du personnel compétent et qui puisse travailler correctement dans l'intérêt de tous.

Écrit par : feline | 22/02/2009

Même Moutinot avait peine à se faire entendre ... Malgré le nombre de juristes qu'il y a au CE, l’Exécutif doit redoubler de vigilance dans ses décisions, pour éviter les échecs judiciaires. Sas prudence mais sans vision non plus, il a tellement d epeine à accoucher de lois qui tiennent la route! Bravo donc pour ce PL! Reste à savoir ce qu'il dviendra de la différence entre ASM et Policiers...Quid?

Écrit par : La Pythie | 22/02/2009

A Feline, bravo ! Clair net et précis, rien à rajouter ! Je suis d'accord avec vous.

Bien à vous.

Gonzo.

Écrit par : gonzo | 23/02/2009

Vraiment pathétique!!!!! je me marre quand je lis ces gamineries!!! Faites votre boulot c'est tout ce que le citoyen vous demande!! C'est valable pour les bleus et les gris.

Merci!!

Écrit par : Citoyen | 25/02/2009

Rien ne vous oblige à lire ces échanges Citoyen, allez plutôt voter pour vous faire entendre "citoyen" et gardez vos commentaires puérils ...

Minet.

Écrit par : Minet | 25/02/2009

Merci pour votre réponse mais je n'ai pas besoin de vos conseil pour aller voter.

Je pense que vous avez un sacré problème pour croire que vous êtes l'élite de la police!!! Je ne pense pas que vous soyez meilleurs et je doute que vous aussi ayez passé un brevet fédéral vu votre âge, pour prétendre être "policier"!

Dites moi si je me trompe mais comme certains autres corps de police, vous avez sans doute reçu votre brevet fédéral sans même l'avoir vraiment passé. Vos jeunes collègues eux, peuvent prétendre être policiers brevetés!

Certes vous êtes sûrement un très bon policier mais je trouve vos propos un peux trop orgueilleux.

Je tiens à préciser que j'ai des amis et connaissances policiers dans mon entourage et que votre avis n'est pas partagé de tous.

Sur ce je vous souhaite tout de même une excellente journée. Je ne reviendrais pas sur ce blog pour lire votre réponse car elle m'importe peux.

Salutations!

Écrit par : Citoyen | 26/02/2009

Bravo pour tous ces commentaires, mais n'oubliez pas que la gendarmerie la police municipale et les autres devraient avant d'écrire sur un blog des stupidité, pensez que vous êtes tous payé par les citoyens de ce cantons quelque soit votre appellation, alors soyez près de la population plutôt que de perdre du temps sur des blogs a faire une guerre des termes ABE

Écrit par : ZORRO | 26/02/2009

J'ai un rêve utopique !!!!!
J'imagine qu'il serait possible de former qu'un seul corps de sécurité à Genève TOUT EN RESPECTANT les formations et les qualités de chacun des différents corps actuels.
Je pense que l'on pourrait dissocier ce corps de manière suivante :
-La gendarmerie et la police de sûreté qui seraient des agents de police JUDICIAIRES, en gardant leur profil de carrière, leur grille salariale et leurs prérogatives actuels.
-La PSI, les ASM deviendraient alors des AUXILIAIRES DE POLICE (non armés), avec un statut différent, ceci en raison de la différence de formation, de compétence et de responsabilité. Ces Auxiliaires de Police seraient alors subordonnés à la Police Judiciaire (gendarmerie et sûreté).
La gestion de ce nouveau corps de Police serait alors une affaire d'Etat et non plus de communes, bien que ces dernières devront y contribuer financièrement.
C'est une idée......
Amicalement

Écrit par : coucou | 26/02/2009

Pour Zorro et Citoyen, merci pour vos précisions qui apportent un éclairage important sur l'avenir de la sécurité publique à Genève ;o(

Pour Coucou, je trouve votre idée très sympa, mais je connais des policiers de la PSI qui ne vont pas apprécier cette proposition. Plus sérieusement, pour Zorro et Citoyen aussi, l'UPCP a fait il y a de nombreux mois une proposition au DI, soit un organigramme des quatre corps, avec un cahier des charges et des prérogatives précis pour chaque entité (En résumé : gendarmerie = sécurité publique, réquisition, prévention, répression, visibilité en rue / PJ = même cahier des charges qu'actuellement / PSI = Domaine diplomatique, zone aéroportuaire, escortes / ASM = îlotage, proximité, prévention,renseignements, manifestations sportives et festives). Ainsi il n'y aurait plus de doublon.

En vain, nous avons reçu comme réponse que la Direction de la Police travaillait sur un "projet" et que nous n'avions pas à nous immiscé dans ces travaux. A ce jour, soit près de deux ans après, nous n'avons aucune nouvelle de "ces travaux". Je ne suis peut-être pas un bon flic, mais nous au moins avons des propositions pour améliorer la sécurité de nos citoyen, et pas seulement des placebos.

Écrit par : Minet | 26/02/2009

Merci de ta réponse minet,

Mais avez vous une fois pris contact avec les syndicats de ces corps?

En ce qui concerne les ASM je suis persuadé que non et je trouve dommage car c'est en discutant et en trouvant des compromis que les forces pourraient être unies.

Mais en voulant décider a la place des autres vous montrez uniquement que vous souhaitez tout diriger sans penser aux autre qui comme vous l'avez écrit ont un autre métier qui est complémentaire a celui de gendarme.

Je ne pense pas que les APM souhaitent se substituer à la gendarmerie car eux ont un travail qui leur permet d'être proche de la population (îlotiers)

Alors enlever les îlotiers gendarmes pour commencer car c'est vous qui faites des doublons dans ce domaine laissez leurs ce que vous souhaitez avant tout qu'ils soient.

En ce qui concerne les travaux dont vous parlez, il ne faut pas vous en prendre aux autres regardez un peu comment vous essayé de gérer des conflits!!

Vous les exposez au médiats avant d'en parler avec les concernés!!

ABE

Écrit par : Zorro | 26/02/2009

Juste faux Zorro, vous n'avez même pas idée du travail effectué dans les couloirs du l'Hôtel de Police, ou à la rue de l'Hôtel-de-Ville, voire en commission avec certains députés, tous partis confondus. Visiblement vous n'avez pas lu mes écrits. A Genève, il y a du travail pour tous, il faut simplement que les cahiers des charges de chacun soient définis, clairs et précis, sans doublon.

Et ce que vous prônez, je l'ai déjà demandé. Donc ce n'est pas nous qui avons des idées fermées, mais bien certains de nos dirigeants, voire les États-majors de nos entités. Et pour répondre à votre question, nous avions organisé des rencontres avec les syndicats concernés, mais elles se sont très mal terminées, chacun ayant des positions très arrêtées à l'époque. Donc ne dites pas qu'il n'y a pas eu ... Et visiblement vous ne me connaissez pas, car si vous discutiez avec des APM qui ont travaillé avec moi lors de l'Euro08, vous ne tiendriez pas de tels propos.

Je suis très franc, mais jamais hypocrite ni menteur. Je reconnais les qualités de mes interlocuteur, de mes collaborateurs, et mes erreurs, mais je défendrai toujours notre profession avec vigueur, pour le bien de la sécurité de nos citoyens, car à ce jour aucun grand projet sécuritaire n'est venu apporter une solution.

Pour nous ce dossier est terminé, nous ne voulions pas de la dénomination Police Municipale, elle est là. Donc place à l'avenir .. qui reste un bel inconnu !

Écrit par : Minet | 26/02/2009

Pour coucou:

PSI pas armés???? vous proposez quoi alors? des bombes à eau? des cailloux? même les sécurités privées on une arme quand elles gardent des points sensibles.

Là je reste bouche bé avec des idées pareils!!

Écrit par : Citoyen | 28/02/2009

Cher Minet,

Je souhaiterais juste vous informé que je suis en contacte avec les APM qui ont travaillé avec vous lors de l'euro étant donné que je travail avec eux.

Cependant je vois que vous êtes ouvert a la discussion et espère que plutôt que de continuer a nous "battre" les uns contre les autres nous allons d'avantage collaborer pour le bien de la population et arrêter une fois pour tout de dénigrer le travail des autres tant de notre coté que du votre.

J’espère vous rencontrer un jour pour discuter et trouver ensemble des solutions ou des pistes pour le bien de la population en laissant nos préjugés de coté.

ABE

Écrit par : Zorro | 28/02/2009

La sécurité est l'affaire de tous et pour le citoyen, peu importe qui intervient, l'important est que quelqu'un intervienne !

Là, où je rejoins Minet, c'est le titre de policier. Pendant longtemps, cette profession n'était pas réglementée et les communes pouvaient nommer n'importe qui policier. Cette profession est maintenant soumise à un brevet, comme les mécaniciens ont un CFC, et on ne devrait plus pouvoir donner ce titre sans la formation adéquate ...

Le problème de la remise à la gendarmerie est souvent l'argument invoqué, mais il ne tient pas debout : tout le monde doit remettre une personne interpellée à une autorité judiciaire. C'est ce que font les gardes-frontières, les agents de sécurité, les gérants de magasin et le simple citoyen lors d'un flagrant délit (si un citoyen intervient, l'augmentation de la violence est plus marquée que la solidarité).

Le principal problème est le temps que le policier doit passer pour remplir toute la paperasse administrastive relative à chaque cas et pour faire ce travail, il faut la compétence légale et la formation qui va avec. Or peu de personnes ont cette compétence : la police judiciaire, la gendarmerie et la PSI (depuis le 1er novembre 2008;-) car ces compétences ont un prix : le salaire correspondant.

Le cas de la PSI est symptomatique : le Conseil d'Etat, avec l'aval du Grand Conseil, a accordé ces compétences à la PSI du jour au lendemain mais seuls quelques agents des dernières écoles (qui jouissent d'un brevet et sont au bénéfice de la même formation que la gendarmerie ;-) avaient les capacités.

La gendarmerie est débordée, en sous-effectif chronique. Il faut la soulager de certaines tâches et pour cela il faut que les APM jouissent des compétences et de la formation nécessaire. Le "social" devrait être l'apanage de ce corps, employé par les communes et en contact avec les différents services utiles.

Je suis d'accord avec un des intervenants, la PSI devrait disparaître. Il y a là 200 policiers qui devrait être intégrés à la gendarmerie (les jeunes ont la même formation et les plus anciens sont entrain d'être formés). On comblerait ainsi, en tout cas en partie, les manques d'effectifs et on aurait plus sur le terrain deux corps avec les mêmes compétences, dont l'un est réservé au seul milieu diplomatique.

Autant de personnel pour si peu de problèmes (le milieu diplomatique) est une aberration. Il faut mettre toutes les forces disponibles au service du citoyen et le milieu diplomatique bénéficiera automatiquement de la sécurité générale.

Écrit par : Clyde | 05/03/2009

Minet, auriez-voua fais circuler une feuille dans les postes de gendarmerie pour que les asm ne puise pas avoir le nom agent de police municipale ?

Écrit par : inconnu | 12/03/2009

Non, j'ai accepté la décision de nos députés le soir même du vote ... Même si tout le monde sait que la couleuvre a eu du mal à passer.

Au fait, j'ai adoré l'article dans 20minutes, et la remarque de l'APM qui compte ses sous pour avoir bûché toute la République à la rue du Rhône .. Grande Police .. no comment !

Écrit par : Minet | 13/03/2009

Bravo minet pour l'acceptation de la décision de nos député, par contre pour l'article du 20minutes, il n'y a pas longtemps il y avait 5 apm et 6 gendarmes alors enfin de la collaboration étant donné que vous avez pris du retard sur le budjet depuis la grève des AO

Merci a vous de vous joindre a la grande police

ABE

Écrit par : ZORRO | 16/03/2009

...que dire, c'est tellement petit...

Mesdames, Messieurs, chers collègues, n'oubliez pas que nous sommes lus par les citoyens Genevois !

Ce n'est pas ainsi que nous allons redoré l'image de la police (tous corps confondus)...

Minet, un conseil, construisez au lieu de démolir, vous créez des conflits inutiles.

A bon entendeur.

Gonzo.

Écrit par : Gonzo | 16/03/2009

Cher Gonzo, je vous laisse avec vos amis Zorro et Inconnu. Le premier parle de "retard sur le budget des AO" à cause d'une grève ... Quel retard, nous n'avons pas de cota car nous ne travaillons pas à la coche .. De plus, le service des contraventions a ainsi pu se mettre à jour avec les amendes impayées. Il n'y aura donc pas de perte pour l'Etat .. Un à Zorro pour Minet.
Et Inconnu, avant de poser une question dirigée, menez donc une petite enquête. Il y a bien un referendum qui circule contre cette loi, mais pas pour le nom Police qui vous a été attribué, mais pour les mesures d'éloignement .. Soit on donne une information, soit on fait preuve de .. retenue .. ABE
Pour le reste, nous attendons quelques mois pour voir les plus-values de cette nouvelle loi, si le réferendum n'abouti pas ..
Et pour conclure, il y a eu deux gros brigandages à Genève ce jour, deux de plus .. Mais que fait la Police .. C'est le citoyen qui pose la question ..

Écrit par : Minet | 16/03/2009

"Au fait, j'ai adoré l'article dans 20minutes, et la remarque de l'APM qui compte ses sous pour avoir bûché toute la République à la rue du Rhône .. Grande Police .. no comment !"

Oui Minet tu as raison, comme écrit sur le site UPCP c'est les gendarmes qui devraient effectuer les contrôles de circulation à la rue du Rhône et pas les ASM mais avez vous le temps pour ça? De plus vous devriez savoir que les contrôle à la rue du Rhône sont effectués sur demande de.... et ne sont donc pas des contrôles faits de notre propre chef. Alors avant de les faire passer pour des agents sans cervelle et avides d'argent, vous devriez modérer vos propos.

Vu que le ABE est à la mode sur ce blog je vous envoie aussi un gros ABE!!!!

Écrit par : Citoyen | 17/03/2009

Je vous invite à lire la page 5 du communiqué UPCP de 2006 concernant les ASM et les contrôle de circulations!!

Qui ne peut plus assumer ce genre de missions!?!?!?!? On se demande bien!!

_______________________________________________________


http://www.upcp.ch/index/bulletin/bulletin/112006_files/page25_1.pdf

Pour répondre aux craintes légitimes des
ASM concernant leur sécurité propre, il
faudrait que leurs dirigeants ne les
envoient pas effectuer des missions en
milieu hostile, car ce n’est pas à un ASM d’assumer
la sécurité publique dans un concert à
risque, de s’interposer dans une bagarre d’ivrognes
lors d’une fête villageoise ou d’effectuer
un contrôle de circulation d’envergure, comme
par exemple à la rue du Rhône, avec tous les
risques que l’on peut encourir lors d’une telle
mission, comme chacun le sait. Ces exemples
ne sont pas exhaustifs. A voir les projets politiques
qui ont été annoncés, cette liste risque
fort de s’allonger.

Écrit par : Citoyen | 17/03/2009

Je vous invite à lire la page 5 du communiqué UPCP de 2006 concernant les ASM et les contrôle de circulations!!

Qui ne peut plus assumer ce genre de missions!?!?!?!? On se demande bien!!
_______________________________________________________

http://www.upcp.ch/index/bulletin/bulletin/112006_files/page25_1.pdf

Pour répondre aux craintes légitimes des
ASM concernant leur sécurité propre, il
faudrait que leurs dirigeants ne les
envoient pas effectuer des missions en
milieu hostile, car ce n’est pas à un ASM d’assumer
la sécurité publique dans un concert à
risque, de s’interposer dans une bagarre d’ivrognes
lors d’une fête villageoise ou d’effectuer
un contrôle de circulation d’envergure, comme
par exemple à la rue du Rhône, avec tous les
risques que l’on peut encourir lors d’une telle
mission, comme chacun le sait. Ces exemples
ne sont pas exhaustifs. A voir les projets politiques
qui ont été annoncés, cette liste risque
fort de s’allonger.

Écrit par : Citoyen | 17/03/2009

Encore une fois, on veut créer mille corps différents avec 300 compétences différentes... Faut arrêter ce cirque! On essaie de tromper le citoyen en lui faisant croire qu'il y a plus de policiers dans la rue alors que c'est faux.

Alors on fait quoi?

Solution 1

On donne toutes les compétences à tout le monde. Comme ça on aurait 1000 polices dans un canton de 300km2!

Solution 2

On augmente les effectifs de la police.


Moi, ce que je constate, c'est qu'à Genève en matière de sécurité, il y a:

- Les entreprises de sécurité privées style Protectas, CSDP, SIR, et j'en passe...

- Les entreprises de sécurité privées mandatées par l'état style Securitas, Securitrans, la police ferroviaire... (police PRIVEE! gérée par Securitas et les CFF, police privée à laquelle on va donner des pouvoirs publics...)

- Le corps des gardes-frontière, qui ressemblent de plus en plus à une police fédérale (bien ou pas bien, c'est un autre débat)

- Les corps du cantons Gendarmerie, PJ et PSI

- Les corps municipaux AM, ASM etc...

Mais ce qu'il faut noter, c'est que si un voleur est intercepté par un de ces innombrables agents, c'est les trois corps cantonaux qui vont hériter du bébé et très souvent la Gendarmerie.

Alors c'est quoi le mieux?

On engage plus de policiers on laisse en l'état et on donne toutes les compétences à tout le monde?

Écrit par : higfi | 25/03/2009

Moi, j'ai pas de commentaire à faire car de mon côté, je suis si attiré par la police municipale que personne ne peut savoir le pourquoi ?

En faite, j'ai une petite question : Est-ce que les agents de police municipaux ont-ils ou subissent-ils les mêmes critères de formations que la PSI, PJ ou la Gendarmerie ?

Si non, pourquoi, après avoir réussi pour un test de français fait par les responsables de l'APM de la ville de Genève et entretien, ces responsables nous demandent-ils de passer en février le test de police ?

En attente de réponse de toutes les personnes qui voudront bien me donner un petit conseil.

Écrit par : richard | 22/12/2009

Les commentaires sont fermés.